Il s’agit d’une nouvelle solution de prévoyance accessible sur Internet. D’après le sondage récent OpinionWay pour Altaprofits, 22 % des Français épargnent pour financer un projet à long terme comme un achat immobilier ou la préparation de leur retraite. Au plan de l’habitat, malgré des prix d’acquisition à la hausse, le marché de l’immobilier poursuit son essor. Si les Français sont sensibles aux taux d’intérêt des crédits immobilier toujours plus bas et qui dopent le marché, ils ont également beaucoup à gagner dans le choix de leur assurance de prêt immobilier et dans son changement pour alléger leurs mensualités de crédit. Pour répondre à ces besoins, Altaprofits et MMA lancent AltaEmprunteur, une nouvelle solution de prévoyance accessible sur Internet.

Une assurance de prêt immobilier (aussi appelée assurance emprunteur) est en principe exigée par un organisme prêteur pour l’acquisition à crédit d’une résidence principale ou secondaire et pour un investissement locatif ; elle protège l’emprunteur et/ou son conjoint/sa famille en cas d’imprévus de différentes natures (décès, perte totale et irréversible d’autonomie, incapacité/invalidité) empêchant d’honorer le crédit. En cas de décès, l’assureur garantit le versement du capital restant dû à l’organisme prêteur. La garantie invalidité permet la prise en charge de tout ou partie des mensualités du crédit.

Altaprofits, qui revendique le rang de  1er e-courtier et 1ère FinTech française (plus de 19 ans d’expérience), et MMA, marque du groupe Covéa et assureur multi-spécialiste, poursuivent leur partenariat avec un second contrat proposé en ligne, Assurance Emprunteur MMA, une assurance de prêt immobilier, assurant notamment les prêts immobiliers amortissables, in-fine, relais, crédit-bail. Ce contrat est assuré par MMA Vie et MMA Assurances Mutuelles et distribué par Altaprofits via sa plate-forme, www.altaprofits.com.

 « La première des priorités lorsqu’on arrive à la retraite est d’avoir un toit à soi ; en ce sens, le récent sondage d’OpinionWay montre qu’une certaine frange de la population française se responsabilise pour préparer son avenir. Nous avons aujourd’hui pratiquement 20 ans d’expérience en matière de stratégie patrimoniale et de pratique du tout Internet ; au moment où nos concitoyens recherchent du pouvoir d’achat, il nous a paru indispensable de nous pencher sur la question de l’assurance emprunteur dont le coût peut représenter jusqu’à 30 % du coût total d’un crédit immobilier(3) ; notre objectif est de leur faire réaliser des économies conséquentes tout en bénéficiant des garanties de qualité de notre solide partenaire d’assurances de personnes, MMA, et en les déchargeant d’éventuelles démarches anxiogènes », souligne Hervé Tisserand, cofondateur et Directeur Général d’Altaprofits.

 Quels sont les points forts de la proposition Assurance Emprunteur MMA par Altaprofits ?

– Le mandat électronique : pour faciliter les démarches liées à une demande de substitution d’assurance emprunteur

L’emprunteur peut contracter une assurance de prêt auprès d’un organisme autre que celui qui lui a octroyé le prêt immobilier sous réserve que le nouveau contrat proposé présente des garanties équivalentes ou supérieures au contrat de l’établissement prêteur. En effet, la Loi Hamon de 2014 autorise l’emprunteur à résilier son contrat dans les 12 mois à compter de la signature de l’offre de prêt tandis que, depuis janvier 2018, les dispositions légales, dites amendement Bourquin, le lui permettent chaque année à la date anniversaire de son contrat (à noter, le respect d’un délai de prévenance de 15 jours s’applique dans le premier cas et un délai de 2 mois s’applique dans le deuxième cas).

En optant pour la délégation du contrat assurance emprunteur en cours de prêt immobilier, MMA peut accompagner l’emprunteur en effectuant les principales formalités administratives auprès de sa banque. Pour cela, lors de sa demande d’adhésion en ligne, il remplira un mandat. L’emprunteur s’affranchit ainsi de lourdes et fastidieuses formalités, telles que : le respect des délais ; la demande de résiliation et la plupart des échanges administratifs avec sa banque par exemple ; la gestion de refus abusifs notamment sur l’exigence de l’équivalence des garanties ; la transmission des documents d’assurance et de prêt exigés.

 La délégation d’assurance n’entraîne aucun frais supplémentaire de la part de l’établissement prêteur, qui ne peut pas non plus revoir à la hausse le taux de crédit communiqué à son client. La délégation se fait donc sans le moindre coût. Aucune charge n’est retenue par MMA au titre de cet accompagnement.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine