Le groupe bancaire a conduit en simultané un tel exercice pour poser un regard différent sur l’expérience client.

Paris, Bruxelles, Istanbul, Rome et San Francisco ont été les cinq villes où BNP Paribas a organisé son 1er hackathon international en simultané. Durant cette période, près de 300 designers, développeurs et jeunes start-up étaient invités à travailler sur un thème principal : enchanter l’expérience clients.

Cet exercice intervient dans un contexte de digitalisation généralisée. Le groupe entend ainsi développer un nouvel écosystème d’open innovation. Avec pour maître-mot de ce BNP Paribas International Hackathon, la co-création. En fait, tout au long de ces deux jours, de multiples talents ont pu s’exprimer, collaborer et concevoir des prototypes d’applications ou de services en ligne autour d’enjeux spécifiques de service pour les clients. Selon le groupe bancaire, « c’était la première fois qu’un événement de cette ampleur avait lieu simultanément dans 5 pays et avec la participation spécifique de deux métiers de la banque : BNP Paribas Cardif et BNP Paribas Personal Finance. Programmeurs, développeurs, designers et start-up ont tous travaillé sur 4 thèmes communs autour de l’expérience client : l’expérience agence/digital, l’éducation financière, la personnalisation de la relation clients et l’équilibre simplicité/sécurité. »

Le programme mis en place s’est déroulé en trois phases. A commencer par la compétition. Au terme de celle-ci, 13 équipes sélectionnées ont accédé à la 2e phase, le Digital Bootcamp ; il prendra fin en septembre. Il s’agit d’un « tutorat » en ligne durant lequel elles recevront l’expertise des mentors de BNP Paribas afin d’optimiser leurs chances de succès. Après cette période, les équipes présenteront leur projet à des experts de l’innovation et à des investisseurs lors d’un « Demo Day » international. Enfin, « les 5 équipes sélectionnées atteindront ensuite la 3ème et ultime phase d’une durée de 6 mois : l’incubation. Une opportunité unique d’accéder à davantage de ressources : soutien financier, lieux de travail dédiés, un programme d’accélération sur mesure ainsi que des partenariats potentiels. Les équipes conserveront la propriété intellectuelle de leur programme. »

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine