Ce matin, l’actualité française a été marquée par le décès de Christophe de Margerie, l’emblématique PDG de Total. Sur Twitter, la nouvelle a été fortement relayée jusqu’à tenter un comparateur d’assurances de s’en servir à des fins commerciales. Récit d’un bad buzz.

L’information n’avait que quelques heures lorsque les followers du compte @MisterAssur ont vu apparaître dans leur timeline un tweet évoquant la mort tragique du dirigeant.

Le tweet indélicat de @MisterAssur

Le tweet indélicat de @MisterAssur

Le procédé est pour le moins discutable… mais l’idée du Community Manager a sans doute été d’essayer de profiter d’un « Trending Topic » (sujet générant un nombre élevé de tweets) pour donner de la visibilité à sa marque et donc la faire connaître.

Cette mécanique est bien connue des marques préférées des plus jeunes : notamment Oasis qui n’hésite pas à rebondir sur l’actualité à grands renforts de détournement et jeux de mots, sans pour autant verser dans le mauvais gout.

L’arroseur arrosé

La base d’abonnés de Mister Assur étant plutôt faible (mois de 700 abonnés au moment des faits), la publication aurait pu passer inaperçue. Or, la mécanique a plutôt bien fonctionné… et la publication n’a pas tardé à susciter l’indignation d’un grand nombre de twittos plus ou moins influents :

Antoine Sire (5 000 abonnés), ex-directeur de la communication du Groupe BNP Paribas :

 

Fabrice Pelosi (11 000 abonnés), chroniqueur et responsable marketing chez Saxo Banque :

 

Même le compte humoristique « @ivre » a relayé l’info :

 

Vers 16h, réaction du comparateur, le tweet fautif est supprimé et des excuses sont présentées :

Avec une telle couverture, il y a fort à parier que le comparateur y gagne en notoriété mais malheureusement pas pour les bonnes raisons.

Cette bévue permet néanmoins de constater l’importance prise par le community management dans des entreprises de toute taille. Bien choisir son sujet et utiliser les bons leviers aux bons moments sans mettre en péril sa marque est un métier à part entière. Dans ce domaine, comme dans bien d’autres, l’amateurisme n’est pas pardonné.

Relativisons néanmoins, le bad buzz n’est pas toujours une fatalité… lors de l’incident de l’homme nu, la Redoute s’était tiré avec brio d’un faux pas qui avait fait couler beaucoup d’encre. Espérons que le jeune comparateur sache s’en tirer par le haut ou se faire oublier, le temps qu’il faudra.

AB20
A propos de l'auteur

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine