Rendu public, le rapport de la société RSA qui avait réuni la presse spécialisée à Londres, début février, identifie Le phishing comme la première arme des hackers pour pirater les données des consommateurs. Le nouveau RSA Fraud Report souligne les cybermenaces pour les utilisateurs.

L’objectif de cette enquête est d’aider les décideurs à appréhender les risques digitaux, vient de dévoiler la nouvelle édition de son RSA Fraud Report trimestriel. Produit par le RSA Fraud and Risk Intelligence team : il souligne plusieurs lignes forces : où l’on apprend que 49 % des fraudes au dernier trimestre passent par le phishing, soit plus de +25 % par rapport au trimestre précédent. Autre enseignement, l’Espagne apparaît comme le pays ayant subi une hausse très importante de ce phénomène (+178%), suite au lancement d’un nouveau système de transfert interbancaire. Le Canada apparaît comme le pays le plus visé par les attaques de phishing.

Plus généralement, d’autres enseignements émergent de cette enquête. On y apprend que cette pratique est en augmentation constante : avec +12% par rapport à 2017, cela reste la technique privilégiée des criminels. La prudence reste donc de mise pour tout mail d’origine douteuse vous demandant de cliquer un lien pour valider des données personnelles. Le mobile reste le premier canal de fraude sur les transactions, avec une augmentation de 27 % par rapport à 2017. On note une augmentation de 11 % des applications frauduleuses par rapport au trimestre précédent (22 % du total des attaques). Sur le quatrième trimestre, RSA a détecté pas moins de 10 390 applications illégitimes. On a totalisé 15 % de Brand abuse (sites frauduleux, sites fantômes, usurpation sur les réseaux sociaux) ; et 14 % via des chevaux de Troie / malwares en particulier des applications visant les données financières des utilisateurs.

A noter également, RSA a décompté 48 148 cyberattaques à travers le monde durant le quatrième trimestre. Quid du montant moyen d’un achat frauduleux sur carte bleue ? Il est de $ 396 dollars, alors que le montant moyen d’une transaction sur carte se monte à $ 154 pour l’Europe. Enfin, plus de 4,9 millions de cartes de paiement pour le seul mois de décembre 2018 ont été répertoriés.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine