Les pires périodes de l’histoire de notre pays ont poussé le législateur à mettre au point des mécanismes qui limitent la discrimination. Qu’importe, que vous soyez laid, femme ou enfant, dès lors que vous remplissez les critères objectifs d’une demande (solvabilité), vous êtes sûr de remporter la mise. C’est en tout cas ce que l’on pensait.

Clairement, la discrimination sur la base du physique n’est plus tolérée. Et l’Union Européenne, qui a pris les devants, avais déjà précisé dans un arrêt rendu par la Cour Européenne de Justice que les tarifs des femmes devaient augmenter sans tenir compte de leurs statistiques de conduite en tant que femme. La logique selon laquelle en fonction de votre genre, vous paierez moins est dès lors devenue caduque.

Cette réalité empirique vole en éclat avec l’analyse de Finch, Réseau social et Fintech, intermédiaires en financement participatif pour la partie plate–forme prêts/emprunts à la fois, qui veut que pour accorder un crédit à un consommateur, les critères objectifs de solvabilité semblent montrer leur limite. En revanche, labeauté, l’accent et les origines, l’adresse postale permettent de tenir la corde. On retrouve ici la dimension sociale de Fintech d’un genre nouveau qui revisite codes, règles et porte un coup de canif perfide au régulateur, ce gendarme qui empêcherait de tourner en rond.

Ainsi, la dimension réseau social de cette jeune pousse revisite les critères traditionnels d’octroi d’un crédit. Où l’on apprend que les plus beaux ont davantage de chance d’obtenir une réponse favorable que les autres. Elle ne dit pas, faute de recul sans aucun doute, si les prêteurs réussissent à tirer leur épingle du jeu. Quoi qu’il en soit, nous voilà, par un simple tour de passe-passe, dans l’univers du subjectif. Avec tous les risques de débordement et d’abus possibles que freinait la régulation, barrière symbolique à laquelle sont assujetties toutes les organes financiers, furent-ils néobanques ! “Certaines demandes de crédits avec un dossier faible mais un physique attrayant ont abouti favorablement, tandis que d’autres
dossiers avec un CDI ont été refusés”,indique TMIM Ygal, Président de Fintch.

Comme l’affirme Ygal Tmim, cofondateur de la Fintech et de son concept, « Prêts à tout pour un crédit, les emprunteurs pourront au moins tenir compte de cette réalité, dissimuler si besoin est certaines informations …et à minima se faire une beauté avant d’aller rencontrer leur banquier !» Un nouveau pas dans cet univers surréaliste ou la solvabilité n’est plus de mise. » Un monde kafkaïen ouvert à tous les abus, « l’emprunteur pouvant obtenir en quelques jours seulement jusqu’à 2000 euros grâce à un joli sourire et un minimum de formalités. Prêteurs et emprunteurs pouvant ensuite tchatter depuis l’appli, et se rencontrer également. » Agence matrimoniale ou Fintech ? la question reste légitime. Tout comme l’interrogation également tant la rigueur parfois aberrantes des banques traditionnelles pousse les entrepreneurs à la conception de nouveaux modèles inédits.

Le dernier mot revient à Ygal Tmim qui pré~cise le modèle : “Nous avons juste remarqué qu’un dossier comportant une photo d’un emprunteur avec un physique agréable, avait beaucoup plus de chances d’aboutir contrairement à la même demande mais avec une
photo où le physique était moins mis en valeur.”Tout est dit. Le physique peut bien peser sur l’octroi ou non d’un crédit


Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine