Dans un contexte marqué par les manœuvres de rapprochements, Médiamétrie vient de dévoiler la nouvelle mouture de son baromètre trimestriel de l’Economie Numérique pour la Chaire de l’Economie numérique de l’Université Paris-Dauphine. Parmi les leçons de cette enquête, 20 % des Français seraient prêts à céder aux charmes de la 4G. Une large minorité qui, toutefois, progresse à pas de géant.

Le baromètre trimestriel de l’Economie Numérique de Médiamétrie met en avant une France encore timide par rapport à l’adoption de la 4G mobile. Pour autant, il montre que les récentes baisses tarifaires annoncées par les opérateurs devraient accélérer le passage à cette nouvelle donne. Si ce baromètre montre que l’équipement en matière de Smartphones ne cesse de progresser (plus des 2/3 des Français de plus de 15 ans en possèdent un, seule une personne sur cinq a l’intention de souscrire un abonnement à la 4G au 1er trimestre 2014. Au trimestre précédent, on n’en comptait qu’une sur dix. En cause, les tarifs fortement élevés des premières offres en la matière l’an dernier. Dans ce contexte, l’offre de Free est venue bousculer le marché avec une offre 4G identique à celle de la 3G. En fait, l’opérateur avait décidé, à la différence de ses concurrents, de basculer de la 2G à la version ascendante, sans changement tarifaire sachant que le client était juste tenu de s’équiper d’un appareil adapté.

Analysant ces résultats, Médiamétrie constate : « En 2013, le prix des premiers forfaits 4G, supérieur à 30 euros, soit plus élevé que celui des forfaits 3G, a pu constituer un frein à l’abonnement. Mais depuis fin 2013 et l’annonce par Free d’un alignement du tarif de ses forfaits 4G sur la 3G, suivi par Bouygues et SFR avec des offres très agressives, cet obstacle est levé. Ainsi la tendance à la baisse engagée depuis janvier 2012, avec l’irruption de Free sur le marché de la téléphonie mobile, se poursuit-elle. »

Quoi qu’il en soit, 51 % des internautes ayant entendu parler de la 4G, n’avait pas l’intention de souscrire un abonnement en février 2014. Pour autant, les tendances d’abonnements sont en forte hausse. Elles concernent désormais 1 Français sur 5 au lieu de 1 sur 10 fin 2013. Les hommes, les 35-49 ans, les Franciliens et les CSP + se montrent les plus intéressés ; les inactifs restent les plus indifférents.
Quid de l’équipement ? On totalise actuellement près de 5,4 millions de mobiles 4G vendus. Et fin 2013, 14 % des internautes possédaient un téléphone compatible 4G. Ce taux d’équipement devrait progresser au rythme du renouvellement du parc mobile, les nouveaux modèles comprenant en général la 4G.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine