L’intelligence artificielle et le Big data sont deux sujets dont on reparle aujourd’hui simultanément. Avec la robotique ils enflamment l’imagination de nos contemporains. Certes la cohabitation de l’homme avec des systèmes artificiels est depuis longtemps l’un des thèmes favoris de la science-fiction. Quant à l’économie, dans le passé, ces disciplines ont tour à tour suscité espoirs démesurés puis déceptions, et ce, de façon quasi cyclique. Mais nombre d’événements récents, souvent habilement mis en scène, laissent à penser que s’ouvre à nouveau une ère de ruptures dans la technologie.

face à ces enjeux, I.A. et big data nourrissent désormais un véritable débat de société dans ce livre blanc, Jean-François Marcotorchino, aidé dans sa réflexion par Christophe Faurie, spécialiste en conduite du changement, donnent une lecture sur l’impact réel et raisonnablement prévisible de l’ IA. et du big data sur l’économie et l’entreprise. Scientifiquement, les technologies actuelles de l’IA. et du big data font appel, de plus en plus, à des algorithmes mathématiques de haut niveau s’appuyant sur des machines de plus en plus puissantes. Mais la nouveauté et les perspectives de rupture sont loin d’être aussi radicales qu’on se plaît à le faire croire. Aussi est-il important de bien faire la part entre progrès en cours de validation, et redécouverte de techniques préexistantes et peu diffusées, ou encore entre percées scientifiques réelles et validées et « relooking » d’approches déjà connues. Cette préoccupation anime une réflexion : quel est le bénéfice de l’i.a. et du big data sur l’économie et l’entreprise ? et conduit à une conclusion pratique : ce que l’on entend actuellement sur l’i.a. et le big data ne reflète pas la réalité.

D’une part, s’il y a matière à une transformation radicale, elle n’est pas où nous la cherchons. Et elle n’aura pas l’impact que l’on dit. Elle est, en quelque sorte, « démocratique ». Elle sourit au talent humain ou social, et ne coûte pas cher. Ensuite, on a vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué. l’i.a. et le big data n’ont pas les capacités qu’on leur prête. ils font face à des obstacles. Plus exactement : 5 « antinomies ». Cependant, une avancée n’est pas impossible. C’est un problème de mathématiques. Or, en France, nous avons des mathématiciens et statisticiens d’un excellent niveau. Encore faut-il qu’ils ne nous quittent pas.

Ce livre blanc constitue enfin un regard critique sur l’IA et le big data, longtemps portés par le discours mercantile sans critique aucune. Il relance le débat à l’heure où quelques voies osent proclamer la fin du big data.

 

 

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine