A travers cet acte, l’assureur veut marquer son engagement sur les enjeux climatiques et peser à sa manière sur les débats qui auront lieu lors de cette conférence internationale. Elle se tiendra  du 30 novembre au 11 décembre 2015, au Bourget (93).

En sa qualité d’assureur mutualiste, la Macif en profite pour mettre en avant les valeurs qui sous-tendent ses activités : solidarité et respect des individus. Elle engage son action autour de valeurs humaines, de solidarité et de respect des individus. En tant qu’assureur, elle protège ses sociétaires des conséquences provoquées par les aléas climatiques. Et contribue à prévenir les changements en la matière par ses actions sociétales. Le groupe s’estime directement concerné par les impacts associés, dans son activité d’assurance. Et mène également de front des travaux au sein de la profession sur les conséquences à court et moyen terme du dérèglement climatique pour le secteur de l’assurance.

Comme l’indique Alain Montarant, président du groupe Macif, « en tant qu’assureur mutualiste, la Macif a le devoir envers la société, les individus et tout particulièrement les jeunes générations, qui sont et seront les premières victimes d’une dégradation de notre environnement, de prendre la parole dans ce débat. Au-delà de la capacité des dirigeants des pays à enrayer ce phénomène, c’est bien la question de nos conditions de vie futures, morales et matérielles, qui est en jeu. Sur ce point, nous avons tous, individuellement et collectivement, la responsabilité d’agir pour mieux-vivre demain. »

A travers sa fondation et ses délégués, le groupe joue un rôle actif dans la sensibilisation de ses 5 millions de sociétaires et du grand public sur les enjeux environnementaux, afin de faire évoluer les comportements en leur donnant les moyens d’agir à leur échelle dans les gestes du quotidien. Mobilité douce, économies d’énergie, collecte de déchets ou encore protection du littoral sont autant de sujets portés en régions par les délégués Macif dans le cadre de ses programmes mutualistes. Depuis 2014, plus de 110 000 personnes ont été sensibilisées.

Par ailleurs, le groupe considère, à juste titre, que « le dérèglement climatique engendre une sinistralité croissante et influe sur la santé des [ses] adhérents. Et rappelle qu’au niveau mondial, le nombre de catastrophes naturelles a été multiplié par quatre entre 1970 et 2014. » Corollaire, « la charge climatique moyenne supportée par le Groupe est passée de 46,6 millions d’euros pour la période 2000/2008 à 121,9 millions d’euros entre 2009/2014, soit plus de trois fois. Les aléas climatiques ont concerné 250 000 familles assurées par la mutuelle entre 1999 à 2014. »

S’impliquant dans le débat que porte la COP21, le groupe Macif se mobilise plus particulièrement pour favoriser et mettre en valeur les initiatives de l’ESS. Plus concrètement, d’octobre 2015 à janvier 2016, il s’associe à Terra eco dans un « Tour de France pour le climat » avec, à la clé, une série de rencontres sur les questions climatiques, des kits pédagogiques pour les écoles, etc. Enfin, les 23 et 24 octobre prochains, le groupe participera au salon national de l’économie sociale et solidaire à Niort. Une deuxième édition labellisée COP21 par le ministère de l’Ecologie.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine