La filial Hellène de l’assureur italien a fait le choix de la technologie de SAS en vue d’améliorer la qualité de son service client et optimiser sa prise de décision. Au cœur de cet outil, son architecture in-memory qui devrait la rendre plus agile dans la visualisation des big data.

On les dit attentistes en matière de traitement des big data. L’exemple de Generali Hellas tendrait à prouver que les assureurs s’engagent progressivement sur ce chemin. Cette filiale du géant de Trieste vient d’annoncer l’acquisition de la plate-forme SAS Visual Analytics qu’elle entend exploiter à des fins de meilleure connaissance de ses assurés. Ce choix renforce la présence des solutions de l’éditeur au sein de l’architecture technique de cet assureur qui capitalise déjà sur d’autres composants décisionnels SAS.

Le recours à cette solution permet au groupe d’asseoir un traitement plus rapide d’une volumétrie de données toujours plus imposante. Il utilise SAS Visual Analytics au sein de son service actuariel. Objectif : superviser les performances de son portefeuille et améliorer son moteur d’évaluation des véhicules motorisés. Quant aux équipes de facturation et de recouvrement, elles exploitent la solution pour mesurer et améliorer les performances du centre d’appels.

« SAS Visual Analytics analyse d’importants volumes de données en un minimum de temps, ce qui nous était jusque-ici impossible, témoigne Dionissis Moschonas, Sous-Directeur des Systèmes d’information chez Generali. Nos cadres peuvent ainsi accéder directement et analyser les big data sans l’aide de notre équipe informatique. Au-delà de la rapidité impressionnante de la solution, SAS a effectué un travail remarquable sur le plan de l’interface utilisateur, et en permettant l’accès au Web et sur tablette. SAS Visual Analytics permet aux employés de Generali Hellas de créer des rapports métiers essentiels et sur mesure à partir de n’importe quel type de données, et garantit une vision complète pour une meilleure prise de décisions. »

Cette solution de l’éditeur américain regroupe en son sein une palette d’atouts : capacités d’analyse, souplesse de déploiement, visualisation des données dans un contexte de mobilité, architecture in-memory. A cela s’ajoute SAS des fonctionnalités de prévision, une sélection large de modèles de régression, de corrélations de données, des possibilités multiples de visualisation d’interactions, de filtrage dynamique, ainsi que des nouveautés en termes de visualisation. Avec ces caractéristiques, SAS Visual Analytics permet d’exploiter tout type de données, quelle que soit leur taille ou leur source. L’assureur a ainsi la possibilité d’analyser des millions de lignes de données en quelques minutes ou quelques secondes, et afficher des résultats visuellement pertinents sur le Web voire ne situation de mobilité (iOS, Android).

« Grâce à SAS, nous sommes en mesure de produire toute une variété de rapports, sur les ratios de sinistralité et sur les primes souscrites, en incluant différentes combinaisons, poursuit Dionissis Moschonas. L’année dernière, nous avons lancé un nouveau produit de cotation de véhicules motorisés utilisant 20 facteurs différents. Nous en supervisons en permanence les résultats et identifions les facteurs devant être améliorés à l’aide des rapports créés avec SAS Visual Analytics. »

Cette référence vient conforter la place déjà grande de l’éditeur SAS dans le décisionnel et l’Analytique. A quand une telle référence dans l’assurance française ? On le sait, ces derniers se hâtent encore lentement.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine