Accenture et de grandes banques internationales exhortent les entrepreneurs du secteur FinTech à s’inscrire à la 4ème édition du programme FinTech Innovation Lab London.

Cette manifestation qui accueillera cette année un nouveau partenaire de poids, en l’occurrence la Société Générale, permettra de découvrir les meilleurs innovateurs dans le domaine des technologies financières (FinTech) en Europe et ailleurs. Les structures FinTech qui développent des produits et services innovants, et des technologies disruptives sont invitées à déposer leur dossier de candidature jusqu’au 18 septembre.

FinTech Innovation Lab London a été lancée par Accenture en 2012. Et propose un mentorat de douze semaines. Objectif : permettre aux entrepreneurs du secteur FinTech d’accélérer le développement de leurs produits et renforcer leur visibilité auprès des principaux dirigeants du secteur financier. Au total, quinze start-ups seront sélectionnées pour participer à ce programme dont le démarrage est fixé en janvier 2016. Ce sera l’occasion pour elles de travailler en partenariat avec des cadres dirigeants de grandes banques. Ces derniers les aideront à développer et affiner leurs technologies et leurs stratégies. A l’arrivée, six de ces start-ups seront retenues pour présenter leurs projets à des cadres dirigeants du secteur financier et capital-risque, lors d’une grande journée des investisseurs qui se tiendra en mars 2016.

Point d’orgue de la mouture 2015, l’entrée dans ce bal technico-fonctionnel de la Société Générale. Elle vient ainsi enrichir davantage la liste des quinze grandes institutions financières parraines du FinTech Innovation Lab London*.

Selon Julian Skan, directeur général d’Accenture responsable de ce programme, « le secteur des services financiers est en train d’évoluer sous l’effet conjugué de l’adoption accélérée des nouvelles technologies par les grandes institutions financières et de la montée en puissance de l’innovation et des nouvelles idées émanant de petites structures entrepreneuriales au Royaume-Uni comme partout en Europe. De nombreux entrepreneurs de talent inventent aujourd’hui des produits et services qui présentent un potentiel de rupture pour le secteur, et font émerger des technologies révolutionnaires qui pourront aider les institutions financières à optimiser leurs opérations. En les réunissant, le Lab peut à la fois agir comme catalyseur de l’innovation et aider les grandes institutions financières à s’adapter et à faire avancer la transformation de leur secteur ».

Comme moyens financiers, plus de 240 millions de dollars US ont été levés à ce jour par les entreprises ayant été sélectionnées via les programmes FinTech Innovation Lab. Ce dernier reproduit le modèle d’un programme similaire cofondé en 2010 par Accenture et le “Partnership Fund for New York City”, la branche d’investissement du programme “Partnership for New York City”. Accenture a lancé deux autres Labs, l’un à Hong Kong “FinTech Innovation Lab Asia-Pacific”, l’autre en Irlande “FinTech Innovation Lab Dublin”.

Ce programme illustre la montée en puissance du phénomène FinTech, qui à en croire Accenture, trouve son terrain le plus fructueux en Europe. Plus généralement, « les investissements FinTech ont triplé dans le monde, passant de 4,05 milliards de dollars US en 2013 à 12,2 milliards en 2014, selon un rapport Accenture publié en mars. Si les États-Unis se taillent toujours la part du lion pour les investissements FinTech, c’est l’Europe qui enregistre le taux de croissance le plus élevé, avec une augmentation de 215 % (pour atteindre 1,48 milliard de dollars US en 2014). »

Du reste, le Royaume-Uni et l’Irlande totalisent 42 % des investissements en Europe, dont le montant est passé de 264 millions de dollars US en 2013 à 623 millions en 2014. Dans le reste de l’Europe, les régions ayant enregistré les plus forts niveaux d’investissement en 2014 ont été les pays nordiques (345 millions de dollars US), les Pays-Bas (306 millions) et l’Allemagne (82 millions).

Par ces temps de récession où les start-up peinent à lever des fonds auprès de banques, le phénomène de FinTech constitue pour elles une bouée d’oxygène non négligeable. A la différence des plates-formes de crowdfunding qui se limitent à lever des capitaux pour les jeunes pousses, ce nouveau véhicule leur ouvre les portes de grands décideurs. C’est le cas certainement du programme d’Accenture dans lequel sont réunis de grands noms bancaires.

Les parrains

En intégrant le programme FinTech Innovation Lab, la Société Générale rejoint la London  Bank of America, Merrill Lynch, Barclays, Citi, Crédit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, HSBC, Intesa Sanpaolo, JPMorgan Chase, Lloyds Banking Group, Morgan Stanley, Nationwide, RBS, Santander et UBS.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine