L’éditeur de logiciels pour les professionnels de l’assurance enregistre une nouvelle augmentation de ses revenus (+6 % par rapport à 2014). Ce qui porte ainsi le montant de son chiffre d’affaires consolidé à 12,3 millions d’euros en 2015.

Ce résultat est conforme au plan stratégique mis en place par ses dirigeants. Selon ces derniers, Solvabilité II a continué de mobiliser ses équipes l’an dernier notamment grâce aux remises réglementaires XBRL de juin et novembre, pour lesquelles l’éditeur a été sollicité par de nombreux acteurs du secteur de l’assurance pour répondre aux exigences des trois piliers de la réforme européenne.

Pour Marc ACCOS, co-fondateur d’Effisoft, « 2015 s’est révélée être une excellente année pour notre suite logicielle Solvaset qui apporte une solution aux diverses problématiques posées par l’EIOPA : alors que la majorité du marché était déjà équipée, nous avons encore enregistré une vingtaine de signatures en France et à l’étranger ces 12 derniers mois. Qu’il s’agisse de compagnies, de mutuelles ou de bancassureurs, les utilisateurs de notre logiciel Assuretat apprécient tous notre expertise du reporting réglementaire. Ils ont respecté les échéances 2015 et ont pu générer puis adresser leurs liasses réglementaires aux régulateurs. »

Quid de cette nouvelle année ? Pour les managers de l’éditeur, le défi reste cependant entier car « avec l’entrée en vigueur de Solvabilité II en 2016, de nouveaux besoins complémentaires aux trois piliers vont émerger et nous nous devons d’apporter tout l’accompagnement nécessaire à nos nombreux utilisateurs », déclare Marc ACCOS. Dans ce contexte, le lancement en fin d’année 2015 du module complémentaire My Valdys pour la gestion des risques opérationnels et le contrôle interne permanent/périodique atteste de cette volonté.

D’autre part, le groupe compte poursuivre sa percée internationale, un de ses axes stratégiques. L’an dernier il a réalisé près de la moitié de son chiffre d’affaires à l’étranger. Certains projets internationaux sont menés depuis le siège à Paris ; pour autant,  l’éditeur s’appuie surtout sur ses deux filiales au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

De l’autre côté de l’Atlantique, il se consacre à son activité de réassurance avec le logiciel WebXL retenu par plusieurs assureurs américains en 2015. « Les récentes signatures sur ce marché concurrentiel confirment la viabilité du produit et de sa plateforme technologique », explique Julien Victor, directeur général d’Effisoft. « Le succès du partenariat noué avec AON INPOINT en 2015 est également une opportunité pour renforcer notre position aux Etats-Unis. En 2016, nous souhaitons mener à bien la mise en production de nos derniers clients américains sans pour autant diminuer nos efforts de prospection sur ce territoire.»

Enfin, à Londres, Webrisk, solution de gestion des risques et des assurances a engrangé quatre nouvelles références. Des succès qui s’ajoutent aux signatures obtenues en France, en Suisse, au Moyen Orient et en Argentine.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine