C’est le résultat de l’étude conduite par l’Association française de l’assurance (AFA)

Intitulée « Changement climatique et assurance à l’horizon 2040 », cette enquête introduit un éclairage sur les charges croissantes que représenteront les aléas naturels en France au cours des 25 prochaines années. Elle démontre que le coût supplémentaire occasionné par les dommages matériels causés par le climat d’ici 2040 est évalué à 44 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de 90 % par rapport au montant des dégâts cumulés lors du précédent quart de siècle. Ainsi, de 48 milliards d’euros sur la période 1988-2013, les aléas naturels pourraient atteindre 92 milliards d’euros d’ici 25 ans. Comment l’expliquer ?

Plusieurs facteurs sont à l’origine de ce surcoût : l’enrichissement global de la France qui, densifiant son territoire en logements, entreprises et biens de collectivités, conduira naturellement à une augmentation des conséquences d’un événement climatique. Ce facteur « enrichissement » représente 43 % du surcoût estimé, soit 19 milliards d’euros ; s’y ajoute le changement climatique d’ici à 2040, et tout particulièrement les effets d’une hausse des températures. Son impact est évalué à 13 milliards d’euros ; la répartition géographique des richesses sur le territoire métropolitain et la variation naturelle du climat auront des conséquences évaluées respectivement à 8 et 4 milliards d’euros.

Par ailleurs, l’étude de l’AFA montre également que la hiérarchie des périls va évoluer. De ce point de vue, les phénomènes de retrait-gonflement des sous-sols liés à la sécheresse, tout comme les phénomènes de submersion marine, apparaissent comme les périls présentant les plus fortes évolutions prévisibles en termes de fréquence et d’intensité.

Les résultats de cette enquête ont conduit à mettre en perspective l’ensemble des connaissances des assureurs afin d’anticiper et de maîtriser au mieux la gestion du risque climatique. Partant des retours d’expérience des 25 dernières années et des perspectives du prochain quart de siècle, le Livre blanc de l’AFA réalisé sur cette thématique fait des propositions concrètes sur les deux piliers de la gestion du risque climatique que sont la prévention et l’assurance.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine