Selon une enquête réalisée par ACI Worldwide, près de 30 % des consommateurs Français estiment que le vol de données à travers un ordinateur reste le plus grand risque de fraude.

Plus généralement, cette enquête intitulée Global Consumer Survey : Consumer Trust and Security Perceptions », plus de la moitié des consommateurs français sont préoccupés par la capacité des entreprises et des institutions financières à protéger les données confidentielles. 24 % des répondants affirment ne pas faire confiance aux entreprises pour protéger leurs données et 34 % disent ne pas être sûrs selon les nouveaux résultats.

Parmi les répondants, 29 % des consommateurs français considèrent le vol des données via ordinateur comme étant le plus grand risque de fraude. L’utilisation du mobile ou de la tablette pour le paiement d’achats ou de factures ainsi que le shopping en ligne sont perçus comme étant moins risqués.

En eCommerce, 67 % des consommateurs français pensent que les systèmes de sécurité des sites sur lesquels ils font des achats sont capables de protéger les informations de leur compte et de leur carte. Cependant, en cas de fraude ou de vol des données, 62 % des consommateurs français arrêteront d’acheter auprès de l’ecommerçant concerné.

« Ces résultats ne sont pas une surprise, les histoires de violations de données faisant régulièrement la une de l’actualité. La plupart des institutions financières et des entreprises du monde entier ont investi considérablement dans des solutions de surveillance et de prévention de la fraude, mais les fraudeurs investissent également considérablement. Ceux-ci cherchent continuellement de nouvelles façons d’attaquer les systèmes informatiques et ainsi de recueillir et de monétiser des données confidentielles. » déclare Jay Floyd, Head of Fraud Strategy and Solutions EMEA, ACI Worldwide.

Et d’ajouter : « ces données constituent un nouveau signal d’alarme pour l’industrie du paiement au sens large, y compris les commerçants, les banques et les intermédiaires financiers. Nous devons informer de manière proactive les consommateurs sur les mesures de sécurité qui sont en place afin d’apaiser leurs préoccupations, ce qui permettra d’améliorer l’expérience client, mais également de réduire les pertes liées à la fraudeEn outre, les consommateurs doivent devenir plus proactifs dans la sécurisation de leurs données personnelles en utilisant les mesures de prévention de la fraude et les services offerts par leurs institutions financières. »

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine