Le courtier modernise sa plateforme de diffusion de statistiques grâce aux solutions Big data de SAS.

L’intégration de cette solution permet aux commerciaux et aux courtiers de s’affranchissent des actuaires. Désormais, ils accèdent aux données de leurs clients à travers des graphiques dynamiques générés par la plate-forme de visualisation de données de l’éditeur américain.

Avant le recours à la nouvelle architecture analytique, le courtier exploitait  un outil de communication des mises à jour de contrats dans lequel les gestionnaires et courtiers devaient solliciter les statisticiens en vue de faire remonter chaque information à l’assuré. Comment faire mieux ? Verspieren a fait appel aux technologies Big data de SAS.

Pour basculer dans une approche Big data,  Verspieren devait bénéficier d’une puissance de calcul à même d’exploiter son gisement de données stockées dans son mainframe. Après une analyse des solutions du marché,  SAS s’est imposé grâce à ses innovations en visualisation de données. Les composants retenus à savoir SAS Visual Analytics et SAS Visual Statistics proposent des représentations graphiques des données de manière dynamique et instantanée. Grâce à l’analyse exploratoire, les équipes de Verspieren peuvent décrypter les tendances très en amont sur la vie des contrats d’assurance, et ainsi améliorer leur force de proposition.

La plate-forme de diffusion de statistiques de Verspieren sera mise à la disposition de la direction commerciale, des gestionnaires, et des porteurs de risques ayant délégué la gestion de leurs contrats au courtier notamment. En quelques secondes, les équipes pourront extraire informations et graphiques des masses de données, et accélérer la prise de décision sachant qu’il est possible d’étudier des scénarios en quelques clics grâce à des prévisions et simulations statistiques.

“Les Big data replacent l’actuariat au centre de l’organisation : la visualisation de données -via des graphiques dynamiques et temps réel- diffuse la statistique au sein de l’entreprise. Ainsi, les statisticiens peuvent se concentrer sur l’amélioration des modèles, en fonction des besoins de l’utilisateur final,” déclare Cyril Léger, Directeur de l’actuariat et statistiques de Verspieren.

De leur côté, les équipes de statisticiens ne sont plus chargés de répondre à des requêtes. Leur rôle se recentre sur la préparation, la vérification et l’analyse des données pour faire remonter les tendances, d’éventuelles anomalies, etc. D’autre part, ils doivent désormais se mettre à la place des utilisateurs finaux, pour faire évoluer leurs reportings statistiques et leurs analyses en fonction des besoins des gestionnaires et courtiers.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine