Selon la 7ème édition de l’étude du cabinet d’audit et de conseil PwC « Digital IQ », près de la moitié des dirigeants affirme que leur entreprise investit dans le digital.

45% des dirigeants d’entreprise déclarent investir dans le digital. L’Objectif primordial étant d’accroître leur chiffre d’affaires.  En fait, ils prennent conscience que le digital est en train de bouleverser leurs activités. 73 % des répondants à cette étude considèrent que leur CEO est aujourd’hui un « champion du digital », chiffre en forte hausse par rapport à 2013 (57 %). Ils multiplient les investissements dans les technologies numériques. De ce point de vue, 31% affirment que leur entreprise investit plus de 15 % de leur chiffre d’affaires dans le digital. Et 68 % des investissements sont supportés hors de la DSI, alors qu’ils n’étaient que 47 % à provenir des budgets des autres directions, comme le marketing ou le business développement, en 2014.

Autre enseignement de l’enquête, les dirigeants ciblent les investissements fournissant une plus grande valeur stratégique. 45 % parmi eux placent la croissance du chiffre d’affaires en tête de leurs attentes, 25 % recherchent une amélioration de l’expérience client et 12 % visent une hausse de la rentabilité. A contrario, 1 % des dirigeants affirme que son attente numéro un consiste à créer la rupture dans son secteur ou un autre, ou bien à gagner la bataille face aux nouveaux entrants sur son secteur.

Selon Matthieu Aubusson, associé Digital Services chez PwC, « en investissant dans les technologies numériques aujourd’hui, la plupart des dirigeants cherchent à accroître leurs performances financières à court terme, sans remettre en question leurs business model sur le long terme. Ils vont pourtant devoir changer d’attitude dans les années à venir s’ils veulent s’adapter au marché de demain.»

Sur la base de cette enquête, les experts de PwC, Matthieu Aubusson et Loïc Mesnage, analysent les dix bonnes analyses à adopter afin que transformation digitale rime avec performance financière (cf. encadré).  Selon eux, « les entreprises qui les respectent ont 50 % de chances supplémentaires d’atteindre une croissance rapide de leurs revenus et deux fois plus de chances d’atteindre une croissance rapide de leurs profits. »

Les dix bonnes pratiques à respecter

  1. Le chef d’entreprise se fait champion du digital.
  1. Les dirigeants responsables du digital sont impliqués dans la définition de la stratégie.
  1. La stratégie digitale, alignée sur le reste de l’activité, est décidée et partagée au plus haut niveau de l’entreprise.
  1. La stratégie commerciale et digitale est communiquée à tous les collaborateurs de l’entreprise.
  1. Un dialogue actif avec des parties prenantes est entretenu pour collecter de nouvelles idées et mettre en application les technologies émergentes.
  1. L’investissement dans le digital vise avant tout l’avantage concurrentiel.
  1. L’ensemble des données sont utilisées de manière efficace pour créer de la valeur.
  1. L’entreprise fait preuve d’esprit proactif dans l’évaluation et la planification des risques en matière de sécurité et de confidentialité des données.
  1. Une feuille de route pluriannuelle, comprenant les compétences et processus business ainsi que les ressources digitales, est élaborée.
  1. Une mesure cohérente des résultats de l’investissement réalisé dans les technologies digitales.

 

Méthodologie

Cette analyse a été réalisée à partir des réponses de près de 2 000 cadres dirigeants (responsables IT et chefs d’entreprise). Elle explore la capacité des entreprises à tirer parti des nouvelles technologies pour créer de la valeur. PwC a identifié les 10 bonnes pratiques à mettre en œuvre pour que transformation digitale rime avec performance financière des entreprises.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine