Fruit d’une collaboration interbancaire réunissant les grands acteurs de la profession, cette initiative se traduit par le lancement d’une messagerie sécurisée et normalisée.

La volonté de promouvoir de nouveaux moyens de paiement dématérialisés en lieu et place du TIP et du chèque a motivé les principaux acteurs du marché bancaire (le Groupe BPCE, le Crédit Mutuel-CIC, BNP Paribas, Société Générale, le Crédit Agricole) à lancer SEPAmail. Il s’agit d’une messagerie sécurisée et normalisée entre les prestataires de services de paiement qui y ont adhéré. Sa première application, à savoir l’offre Rubis (Règlement Universel Bancaire Immédiat & SEPA) a été dévoilée sur le terrain, en juillet dernier. Elle donne désormais la possibilité de payer des factures entièrement dématérialisées, c’est-à-dire en une demande de règlement initiée par le créancier et payé électroniquement par le client. Son entrée en production s’inscrit dans le cadre de la suppression du TIP, prévue pour début 2016.

Outre Rubis, d’autres applications sont prévues sur la feuille de route de SEPAmail. C’est le cas de  Diamond. Sa finalité est de fiabiliser les coordonnées bancaires en vérifiant l’existence de l’IBAN ;  quant à l’application AIGUE-Marine, elle contribuera à une mobilité bancaire plus rapide et plus souple. Ce processus nécessite un échange d’informations entre les différents intervenants : banque d’accueil, banque d’origine, donneurs d’ordres et leurs banques. Et doit se dérouler dans une logique automatique et rapide ; il est mis en place à la demande du client auprès de sa nouvelle banque. On le sait, ce sujet d’actualité a fait l’objet d’une décision du Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) ; il est également repris dans un amendement de la loi Macron, récemment votée.

Enfin, si les principaux mastodontes de la place financière française sont impliqués dans l’initiative SEPAmail, la Banque Postale manque à l’appel. Cette dernière devrait y adhérer prochainement, ce qui devrait faire de cette innovation un standard de fait, opposable à tous.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine