Comme tous les ans, le constructeur coréen a profité du Mobile World Congress de Barcelone pour présenter le nouveau millésime de sa gamme de smartphones. Et cette année, les annonces de Samsung semblent taillées sur mesure pour contrer l’insolente réussite de sa grande rivale et partenaire, Apple.

Alors que le Galaxy S3 avait rencontré un incroyable succès, les Galaxy S4 et S5 des années suivantes n’ont pas autant séduit les foules. Face aux résultats pharaoniques d’Apple, Samsung se devait de réagir et de revoir sa gamme en profondeur.

Un foudre de guerre

Le nouveau vaisseau amiral de la gamme Galaxy sera disponible selon 2 déclinaisons : le Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge. Ces deux modèles se différencient par la présence d’un écran recourbé sur la déclinaison Edge qui permettra d’afficher des informations et notifications sur la tranche de l’appareil.

Sous le capot, le processeur octo-core Exynos du coréen associé à 3 Go RAM devrait assurer des performances à toute épreuve, tandis que 3 niveaux de stockage seront proposés : 32 Go, 64 Go et 128 Go. L’écran Super AMOLED de 5,1 pouces offre une résolution de 577 pixels par pouce ne serait pas suffisant. Côté capteurs : le Galaxy S6 est équipé d’un appareil photo d’une résolution de 16 mégapixels, d’un capteur d’infrarouge permettant d’améliorer la balance des blancs et pouvant également mesure le rythme cardiaque. Le lecteur d’empreintes digitales a pour sa part été amélioré, tant son prédécesseur sur le Galaxy S5 n’avait pas fait l’unanimité. Enfin, le smartphone dispose d’un système de recharge par induction compatible avec les deux principales normes du marché : Qi et PMA.

La montée en gamme du design

Avec ce nouveau millésime, Samsung a fait de grands efforts en matière de design. Exit le plastique souvent critiqué pour son aspect “bon marché”, place au verre et au métal.

Or, ces choix ont des conséquences : contrairement à ses prédécesseurs, le Galaxy S6 ne propose plus de port pour l’ajout d’une carte mémoire, la batterie n’est plus amovible et le terminal n’est pas étanche. Le prix à la caisse s’en fait lui aussi ressentir : le premier modèle est annoncé au prix de 699 €, soit 20 € de plus que le Galaxy S5 à sa sortie et 50 € de moins que le prix d’entrée de son concurrent l’iPhone 6.

“Seoul, start you photocopiers”

Apple Samsung Seoul Start Your Photocopiers

“Seoul, allumez vos photocopieurs”, le détournement d’une affiche Apple par un fan, lors de la WWDC 2014.

 

Les esprits chagrins s’accorderont sans problème sur la ressemblance troublante du nouveau smartphone du conglomérat asiatique avec l’iPhone 6. Mais cette similitude ne se limite pas au design de l’appareil.

Au cours de sa conférence, Samsung a également dévoilé son offre de paiement sans contact, baptisée Samsung Pay. Lancée aux Etats-Unis cet été avec plusieurs banques, elle permettra de payer par le biais de la puce NFC de l’appareil et de valider ce même paiement à l’aide du lecteur d’empreinte digital. A priori, la cinématique d’usage de Samsung Pay serait donc, en tout point, identique à celle d’Apple Pay. Toutefois, le coréen devrait ici surfer sur le succès de son concurrent et prendre sa part du gâteau des paiements mobiles.

Copier Apple, un jeu dangereux ?

La réaction d’Apple n’est pas encore connue. Cependant, on sait que le californien a su se défendre lorsqu’elle estimait que ses concurrents copiaient ouvertement le travail de ses équipes. Les petites phrases de Tim Cook, très présent dans la presse ces dernières semaines en prévision de la sortie imminente de l’Apple Watch, devraient nous éclairer.

Au-delà du débat Samsung / Apple, il faut reconnaître que ces annonces peuvent laisser perplexe. En effet, alors qu’il y a peu, le coréen raillait Apple et ses utilisateurs convaincus dans ses publicités, il propose un téléphone dont le design se rapproche fortement de celui de son concurrent. On peut même se demander si, à trop vouloir copier l’iPhone, Samsung ne risque pas de perdre ses propres fans. Ceux qui veulent ajouter une carte mémoire, changer de batterie ou ne pas débourser 700 € pour un téléphone neuf seront déçus.

AB20
A propos de l'auteur

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine