Dans la sixième édition de ce classement des start-up les plus innovantes, 4 fintech françaises sont présentes. Les 100 entreprises retenues dans le classement ont fait preuve d’excellence en capitalisant sur des technologies disruptives et en proposant des expériences client innovantes et de qualité. Avec en prime une nette domination de l’Asie-Pacifique.

Au classement global 2019, ressort un Classement « Leading 50 », classement des 50 plus importantes Fintech dans le monde, sur la base de critères liés à l’innovation, à la levée de capitaux, à leur taille et à leur impact ; et classement « Emerging 50 » : les Fintech d’avant-garde, qui proposent de nouveaux business models disruptifs.

Au-delà de ce distinguo, KPMG constate que la Fintech se globalise et l’Asie-Pacifique continue de dominer le classement mondial ;  Dether, Lunchr, Moonshot-Internet, Spendesk sont les quatre stat-up nationales en vue.  Foctionnellement, le paiement reste toujours en  pôle-position.

La Chine, leader du Fintech 100 au cours des trois dernières années, compte dans cette édition 3 sociétés dans le TOP 10. Plus généralement, les Fintech de la région Asie-Pacifique continuent d’asseoir leur domination mondiale. Selon

Comme l’observe Fabrice Odent, Associé KPMG, responsable du secteur bancaire,  « il est intéressant de constater que si la Chine reste forte, le top 8 est constitué de 7 Fintech asiatiques dont deux indiennes (Paytm et Ola) confirmant l’émergence de l’Inde parmi les pays majeurs de la Fintech mondiale. D’autre part, avec 32 acteurs référencés, l’Europe confirme son importance sur le marché en se caractérisant par des projets diversifiés et disruptifs. »

Concrètement, les Fintech intégrant ce classement ont levé plus de 70 milliards $ (une croissance de 35 % par rapport à l’année dernière) et plus de 18 milliards $ au cours des 12 derniers mois.

Les Fintech du Top 10 :

1.           Ant Financial (Chine)

2.           Grab (Singapour)

3.           JD Digits (Chine)

4.           GoJek (Indonésie)

5.           Paytm (Inde)

6.           Du Xaoman Financial (Chine)

7.           Compass (Etats-Unis)

8.           Ola (Inde)

9.           Opendoor (Etats-Unis)

10.         OakNorth (Royaume-Uni)

La Fintech poursuit son internationalisation : à l’image des principaux acteurs étrangers, les fintechs françaises misent sur la conquête de nouveaux marchés. De nombreux exemples sont à retrouver dans le Top 50 de cette édition (Grab, Ola, OakNorth, Revolut, Monzo, N26, Klarna…) de Fintech qui, après avoir atteint une taille critique sur leurs marchés domestiques et régionaux, partent à la recherche de nouveaux relais de croissance sur d’autres continents.

4 Fintech françaises dans le classement 2019 « Emerging 50 »

Cette année, le classement intègre quatre Fintech françaises dans la liste des Fintech « Emerging 50 » proposant des business models disruptifs.

—          Dether (Emerging 50)

—          https://dether.io

—          Lunchr (Emerging 50)

—          https://www.lunchr.co/

—          Moonshot-Internet (Emerging 50)

—          https://www.moonshot-internet.com/fr/

—          Spendesk (Emerging 50)

« Avec le référencement de quatre Fintech françaises dans la partie « Emerging 50 » du classement, la Fintech française confirme une tendance entrevue ces dernières années avec la présence de nombreux acteurs nationaux parmi les acteurs d’avant-garde de l’étude. Dether Lunchr, Moonshot et Spendesk succèdent ainsi à Leetchi (2016), Alan, iBanFirst, Lydia, Payfit, Qonto (2017), +Simple et Shift (2018) parmi les acteurs référencés du « Emerging 50 ». D’autre part, ces nouveaux acteurs français interviennent sur divers métiers de la Fintech (Services de paiement,  Assurtech, Crypto-actifs) et cette nouvelle édition confirme la diversification sectorielle observée en France », analyse Stéphane Dehaies, Associé Services Financiers et Responsable de la practice Fintech KPMG France.

A l’image de Lunchr, Spendesk et Moonshot référencés cette année, la Fintech française continue de se démarquer sur le marché des professionnels. Nous observons une couverture de plus en plus complète des besoins en services financiers des entreprises par des nouveaux acteurs, spécialistes d’un produit spécifique et se démarquant par la facilité d’accès à la solution et la transparence de la tarification.

Parmi les besoins couverts nous pouvons citer les exemples suivants : Néobanques (Manager.one, Qonto, Anytime…), Financement (October, Finexcap…), Gestion des dépenses (Lunchr, Spendesk, Mooncard…), Gestion des devises (iBanFirst…), Paiement (Lemonway, Slimpay…), Comptabilité (Georges, Fred…), Assurance (Alan, Shift Technology…), Investissement (Active Asset Allocation, Yomoni…) et Octroi de crédit (Younited Credit).

Le paiement toujours en tête ; les acteurs « Multi » en forte croissance par rapport au classement 2018. Les Fintech qui proposent des services de paiements, de prêts, et de courtage continuent d’être les plus performantes et les plus représentées – avec respectivement 27, 15 et 19 entreprises dans le classement. Les Insurtech sont également toujours bien représentées et en hausse par rapport à 2018 (17 vs. 12 l’an passé).

Cette année se confirme l’importance de plus en plus nette des néobanques, mais aussi des acteurs « Multi », des Fintech offrant une large gamme de services financiers à leur clientèle, avec à leur tête notamment, Ant Financial.

Méthodologie : pour réaliser ce classement, KPM a retenu cinq critères discriminants :

—          Le montant des fonds levés

—          La proportion de fonds levés au capital

—          Diversité géographique

—          Diversité sectorielle

—          Le facteur X, une mesure subjective qui s’applique uniquement au classement des Fintech émergentes « Emerging 50 » : capacité d’innovation des produits et services proposés.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine