Un cru de bonne facture sur le plan à la fois commercial et financier

En normes françaises, le chiffre d’affaires a atteint 30,3 milliards d’euros, en progresse de 15 % par rapport à 2013.  L’ensemble de ses trois marchés, en l’occurrence l’épargne, la prévoyance et le dommage, enregistrent des progressions significatives.

Dans le détail,  l’épargne et la retraite, engrangent un chiffre d’affaires de 24,2 milliards d’euros, en hausse de 17 % par rapport à 2013. L’international, et plus notamment l’Italie, a apporté une forte contribution à cette progression.

Quid de la collecte nette en épargne/retraite et prévoyance ? Elle s’élève à 9 milliards d’euros, dont 5,1 milliards d’euros en France. Quant aux encours gérés, ils sont en hausse sont en hausse de 5,9 % sur un an et atteignent 249 milliards d’euros fin 2014, dont 18,7 % de contrats en unités de compte (+ 0,3 point sur un an).

Côté commercial,  Crédit Agricole Assurances revendique la place de premier acteur à avoir  lancé les nouveaux supports euro-croissance et Vie-génération, afin de tirer l’ensemble des opportunités de marché pour animer sa démarche commerciale. En prévoyance/santé/emprunteur, le chiffre d’affaires progresse de 4 % par rapport à 2013 et s’élève à 3,6 milliards d’euros.

L’an dernier, le bancassureur, avait lancé une offre en santé/prévoyance, dix de branches dédiées aux entreprises et une solution en santé collective à destination des Pro/TPE.

Côté assurance dommages, le chiffre d’affaires atteint 2,4 milliards d’euros, et progresse de 7 % par rapport à 2013. Dans l’Hexagone, où le Groupe réalise l’essentiel de son activité, la hausse est de 7 %, et donc largement supérieure à celle du marché qui progresse de 1,5 %. A l’international, Crédit Agricole Assurances a créé une entité dommages en Pologne. Celle-ci porte une offre qui vient compléter celle d’épargne/retraite déjà présente localement aux côtés des métiers bancaires.

L’an dernier, la filiale du groupe spécialisée dans l’assurance, a atteint le cap des 10 millions de contrats actifs en assurance dommages en France, ( +3,9 % sur un an), et entend augmenter le taux de détention des clients particuliers du groupe Crédit Agricole en contrats auto, MRH, santé et Garantie des accidents de la vie.

En phase avec ces résultats, la bonne performance financière du bancassureur se lit à travers un résultat net part du groupe  sur l’année 2014 qui s’élève 992 millions d’euros. Hors élément non récurrent (Impact de 57 M€  lié au remboursement anticipé de dettes subordonnées),  le résultat net part du groupe  est en hausse de 4,7 % par rapport à 2013. Le ratio combiné (net de réassurance) s’établit à 96,5 %. Quant au ratio prudentiel du bancassureur au 31 décembre 2014,  sous solvabilité 1 (hors prise en compte des plus-values latentes), il s’élève à 120 %.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine