Blanchiement Banque BNP PARIBAS

Où l’on découvre que plus de la moitié des 18-35 ans (54%) songent à créer leur entreprise. Un chiffre qui monte à 84 % quand il s’agit de juger la complémentarité entre banque et participatif.

L’enquête réalisée par OpinionWay auprès des 18-35 ans qui vise à comprendre les aspirations et les attentes de la jeune génération révèle une attente mais une disparité persistante entre hommes et femmes. Plus généralement, plus de la moitié des 18-35 ans interrogés aspirent à créer leur entreprise (54 % des répondants). Ce chiffre monte à 57 % chez les 18-24 ans, les fameux “milléniaux” qui ont grandi avec les outils digitaux (pour mémoire, Ulule a été créé en 2010 et 55 % des utilisateurs de la plateforme ont entre 18 et 35 ans).

Derrière ces très bons chiffres, qui confirment les résultats d’autres études parues ces derniers mois sur le regain d’appétence des français pour l’entrepreneuriat, se cache pourtant une disparité frappante entre les hommes et les femmes : si 61% des hommes interrogés se déclarent attirés par l’entrepreneuriat, les femmes ne sont “que” 47% à répondre positivement à cette question. Par le passé, Ulule et BNP Paribas ont lancé plusieurs initiatives spécifiques à destination des femmes entrepreneures.

Aujourd’hui, 52% des inscrits sur Ulule sont des femmes” explique Alexandre Boucherot, le président fondateur d’Ulule.

“Nous sommes donc bien placés pour adresser le sujet de la féminisation de l’entrepreneuriat. C’est un sujet de société majeur, car la parité ne doit pas uniquement se jouer dans les conseils d’administration et à l’Assemblée nationale. Il faut donner aux femmes entrepreneures les meilleures chances de succès au moment où elles se lancent”.

Autre enseignement fort de l’étude : 82 % des personnes qui déclarent songer à la création d’entreprise affirment vouloir prendre en considération les impacts environnementaux et sociétaux de leur future activité. Pour Alexandre Boucherot, “C’est une excellente nouvelle. Créer une entreprise, ce n’est plus uniquement “faire du business”, c’est aussi se poser la question de son empreinte pour la société et pour la planète”.

Pour un accompagnement personnalisé

Principale contrainte pour les futurs entrepreneurs : le financement. 39 % des personnes interrogées estiment que les difficultés d’accès au financement constituent un frein majeur à l’entrepreneuriat en France. Au-delà de la simple obtention d’un financement, l’accompagnement est un critère essentiel : en effet 61 % des personnes interrogées estiment qu’un accompagnement personnalisé doit être proposé, car d’autres freins persistent, notamment le manque de connaissances business (29 %) et la peur du risque (33%).

Du reste, parmi les 70 % de jeunes entrepreneurs qui connaissent le financement participatif, 84 % plébiscitent une meilleure complémentarité entre crowdfunding et offre bancaire et 59 % ont envisagé de cumuler financement participatif et bancaire dans le cadre d’un lancement de projet. Ces derniers chiffres viennent appuyer l’initiative inédite d’Ulule et BNP Paribas qui ont récemment annoncé le lancement d’une offre de financement complémentaire permettant d’obtenir un prêt bancaire après avoir financé un projet sur Ulule.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine