L’organisme annonce la disponibilité d’une nouvelle étude proposant  un modèle hybride pour les systèmes de paiement en temps réel. Elle est intitulée “Near Real-time Retail Payment and Settlement Mechanism Design”

Cette enquête conjugue les bénéfices d’un système de règlement brut en temps réel (RTGS) avec ceux d’un système de règlement net différé (DNS). Elaboré par Zhiling Guo, Robert J. Kauffman, Mei Lin et Dan Ma de la School of Information Systems de la Singapore Management University, l’étude souligne le développement d’un « mécanisme hybride de file d’attente prioritaire » pour des systèmes de règlements de paiement plus rapides.

Dans un contexte du commerce électronique marqué par une montée en puissance des paiements domestiques et transfrontaliers, la demande des institutions financières en matière de moyens efficaces et économiques pour accélérer la compensation et le règlement des paiements de détail à faible valeur se renforce. Historiquement,  « les paiements de détail ont fait un usage extensif des systèmes de compensation interbancaire dans lesquels les paiements sont accumulés pour un règlement en fin de journée. Cette approche qualifiée de règlement net différé (DNS) réduit les besoins de liquidité du système de paiement mais comporte des risques opérationnels et financiers  pour les paiements intra-journaliers non réglés. De même, le système de règlement brut en temps réel (RTGS) a été reconnu comme une option attrayante, notamment pour les paiements de haute valeur du fait l’accumulation de larges volumes de paiement en dollars. Ce système permet en effet un paiement immédiat des transactions – au cours de la journée – mais apporte d’autres risques qui doivent être considérés », rappelle-t-on chez Swift Institute. Face à cette réalité, l’étude de cet organisme propose une démarche prenant en charge les files d’attente centralisées ; et permettant la priorisation des paiements tout en réduit les délais de paiement ; elle améliore les liquidités et optimise les procédures de règlement.

Les résultats obtenus mettent en exergue les qualités d’un mécanisme efficace et économique ; celui maximisant la valeur afin de régler rapidement des volumes de paiement de détail de plus en plus larges tout en assurant que les mesures d’incitation pour les parties prenantes du système de paiement ont été soigneusement prises en considération.

Comme l’explique Peter Ware, directeur du SWIFT Insitute, « aujourd’hui, 18 pays possèdent un système de paiement domestique en temps réel (RTP). 12 autres pays sont en train d’étudier, planifier ou construire un tel système et 17 pays supplémentaires de l’Eurozone sont également en phase d’exploration. Nous espérons que ce document puisse contribuer au débat en cours sur les meilleures méthodes pour élaborer ces systèmes. »

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine