Cette nouvelle fonctionnalité de l’opérateur de services financiers permettra de détecter rapidement les données erronées et de réduire les délais inutiles. ,Elle sera également source d’une transparence accrue en matière de coûts Cette prestation de pré-validation  permettra aux clients de repérer et de corriger les erreurs qui retardent les messages de paiement avant leur envoi, et aux banques de garantir la transparence des frais à l’avance vis-à-vis de leurs clients.

Généralement, Plus de 50 % des paiements SWIFT gpi sont crédités au bénéficiaire en moins de 30 minutes et une majorité en seulement quelques secondes. Une grande partie des messages restants sont retardés en raison des erreurs dans les données de paiement (informations incorrectes ou manquantes sur le bénéficiaire) et de données réglementaires insuffisantes.

Grâce à des API sécurisées, à l’analyse prédictive et à l’intelligence artificielle, la nouvelle fonctionnalité gpi pré-validera les messages, identifiera et signalera au préalable les problèmes potentiels, et réduira donc les retards, les rejets et le retour de messages de paiement incorrects. Les clients bénéficieront de garanties plus importantes et d’une expérience fluide du début à la fin du processus. En effet, l’initiateur du paiement vérifiera au préalable auprès de la banque bénéficiaire que le compte destinataire peut recevoir les fonds correspondants.

De premières discussions ont été instaurées avec des banques pour déployer ce service de pré-validation, qui permettra également d’assurer une transparence à l’avance sur les coûts, en fonction de l’acheminement exact du message de paiement. Les initiateurs et les bénéficiaires des paiements pourront donc prévoir à l’avance les coûts exacts, les circuits empruntés et le moment précis du transfert de leurs fonds.

Selon le Directeur Général de SWIFT, Gottfried Leibbrandt : « Les membres de la communauté gpi, qui sont en plein essor, demandent une transparence plus importante ainsi qu’une capacité accrue de résolution des problèmes avant l’exécution des paiements, afin que ceux-ci soient plus prévisibles et plus efficaces. Cette nouvelle fonctionnalité prometteuse sera capable de répondre à ces besoins et de rassurer les clients sur la fiabilité des envois de messages de paiement ».

Et Harry Newman, responsable de SWIFT pour les banques, de déclarer : « Les contrôles des devises et les processus d’approbation réglementaire entraîneront toujours des retards dans le traitement des paiements. Toutefois, il est désormais possible d’accélérer le traitement de nombreux flux de paiements en veillant à la qualité des informations fournies au préalable. Les retours de messages ou les paiements rejetés sont souvent dus à des informations incorrectes sur les bénéficiaires. En éliminant ces erreurs et ces omissions détectables et évitables, la fiabilité des paiements internationaux s’en trouvera renforcée. »

A ce jour, plus de 220 institutions financières dans le monde entier ont adopté SWIFT gpi et plus de 100 milliards de dollars de paiements SWIFT gpi sont transmis quotidiennement via plus de 600 corridors de paiement internationaux, soit plus d’un tiers de tous les paiements SWIFT.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine