Le courtier grossiste a présenté hier sa stratégie 2016-2018, celle-là même qui devrait lui permettre de se repositionner sur un marché de l’assurance hanté par le spectre de l’ubérisation.

Philippe Saby (1)D’entrée de jeu, Philippe Saby, nouveau directeur général, a planté le décor actuel du marché de l’assurance. Un décor que l’ubérisation rend quelque peu … sinistre. Pourtant, le manager considère ce nouveau paradigme comme une « opportunité. Notamment pour se réinventer. Dans cette logique, rien de mieux que le digital, à prendre en compte dans la transformation de l’assurance. »

Tout naturellement, cet input numérique est conjugué à tous les étages du plan stratégique de Solly Azar. A commencer par une plus grande proximité avec son réseau d’intermédiaires. A cette fin, une équipe à distance (Solly Hub) utilisant des moyens digitaux conformes à l’état de l’art facilitera les échanges avec les courtiers. Des courtiers qui auront droit cette année à une dizaine de nouveaux produits (emprunteur, prévoyance TNS, GAV, santé, sénior, refonte de la gamme dommages, lancement d’une offre garantie de loyers impayés pour la cible non concernée par le dispositif Visale, etc.). Mais le digital va surtout renforcer les liens entre le triptyque Solly Azar, courtier et assuré. Et se déclinera sous la forme de la Solly Box. Plate-forme ouverte aux trois partie, elle fluidifiera la relation entre eux, chacun y accédant, en fonction de ses droits. Le client pourra interagir directement avec son intermédiaire mais également avec le grossiste, en toute transparence pour le trio. L’objectif étant de rendre la relation plus simple, sans court-circuiter le distributeur dont l’expertise est toujours nécessaire sur le marché de l’assurance, n’en déplaise aux oiseaux de mauvais augure qui tablent sur une désintermédiation de l’assurance. Vous l’aurez compris, Philippe Saby a une autre vision de l’évolution de l’assurance, métier que l’ubérisation ne saurait cannibaliser si ses acteurs prennent quelques précautions parmi lesquels être transparent y compris dans le discours et générer la confiance. Pour autant, cette ubérisation-là existe déjà dans le terreau assurantiel que le grossiste entend apprivoiser grâce également à la Solly Factory (espace de travail partagé dans ses locaux avec les intermédiaires).

Ces réalisations devraient commencer à porter leurs fruits au courant de l’année 2017. Elles s’accompagnent d’une mobilisation des équipes internes et d’une gestion du changement important. Assurance & Banque Magazine 2.0 reviendra plus largement sur ce chantier stratégique dans sa prochaine livraison.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine