Les deux acteurs unissent leurs forces sur le terrain du paiement sans contact, permettant ainsi aux détenteurs de cartes Visa éligibles outre-Atlantique, en Suisse et au Brésil de régler leurs achats avec la nouvelle montre «pay-by-the-wrist» (paiement au poignet) Swatch Bellamy.

La Swatch Bellamy sera lancée début 2016 et sera exploitable partout où les paiements Visa sans contact utilisant la technologie NFC (Near Field Communication) sont acceptés. Elle ouvre la voie à une nouvelle ère de commerce connecté alors que les moyens de paiement mobile sont de plus en plus utilisés dans le monde.

L’objectif de Swatch  est de faire de sa montre un partenaire de route pour ceux qui la portent. La Swatch Bellamy fonctionne comme une carte prépayée qui permet aux clients de régler leurs achats sur les terminaux de paiement sans contact des commerçants. Comme l’indique Visa, « les transactions pay-by-thewrist ne nécessitent aucune source d’énergie de la part de la montre, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent compter sur la durée de batterie standard d’une Swatch. »

Le lancement de la Swatch Bellamy, en partenariat avec Visa, est prévu pour le début de l’année 2016 initialement aux États-Unis, en Suisse, et au Brésil. Cette solution a d’abord été présentée en Chine, en octobre 2015.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine