Selon Bessé, la sinistralité en matière de grêle a enregistré un bond en 2014, sur les parcs autos. Avec pour corollaire des impacts de ce risque climatique récurrent sur le chiffre d’affaires des professionnels de l’auto.

La sinistralité en matière de grêle connait en 2014 une hausse sans précédent sur les parcs automobiles. Les autos françaises ont ainsi subi de violents épisodes grêleux ces derniers mois, ce qui a occasionné d’importants dégâts chez les constructeurs comme chez les distributeurs.  Face à cette situation, Bessé attire l’attention des professionnels concernés sur ces risques climatiques accrus et récurrents, qui ont des conséquences sur leur chiffre d’affaires mais également sur l’assurabilité du risque grêle. “Nous constatons d’année en année une exposition de plus en plus forte à la grêle sur parc. Le nombre de véhicules touchés chez nos clients distributeurs a augmenté de 6 500 véhicules en 2013 à 12 000 véhicules en 2014. Depuis 2010, l’augmentation du coût des dommages grêles se poursuit chaque année de 40 à 75 %, dont plus de 62 % rien que sur 2013.” constate Jean Colin, Directeur du pôle Bessé Auto. Pour le courtier, un tel risque paralyse une concession durant plusieurs semaines, exigeant une réponse très rapide pour sauvegarder la capacité d’exploitation et limiter l’impact sur le chiffre d’affaires.

Le risque de grêle perçu comme inéluctable

Selon Jean Colin, “cette hausse récurrente depuis plusieurs années nous amène à ne plus considérer la grêle comme un événement climatique exceptionnel mais plutôt comme faisant partie de la sinistralité récurrente touchant les distributeurs auto. Cependant, la capacité d’assurabilité des concessions automobile pose aujourd’hui question : “quel que soit l’ancrage territorial, le risque grêle est perçu comme inéluctable. La hausse du nombre de sinistres ainsi que la hausse des coûts des dommages créent une défiance croissante chez les assureurs pour assurer ces risques.”

Face à cette situation, Bessé s’est assigné trois objectifs : sauvegarder la capacité d’exploitation des professionnels ; préserver l’assurabilité des concessionnaires ; conserver un niveau de budget équilibré. Ses experts suivent au quotidien les alertes météorologiques et relaient auprès des clients les alertes. Bessé met en place des synergies de gestion d’urgence pour ces sinistres, avec une collaboration très suivie des experts, débosseleurs, chefs d’ateliers, dirigeants. L’objectif est de réagir vite, accompagner les experts des assureurs, se déplacer sur place pour coordonner les objectifs et les actions, mobiliser les assureurs pour des règlements dans des délais courts. Bessé propose également des solutions de protection physiques pour prévenir les grêles sur les parcs auto.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine