Si les branches dommages et santé affichent des chiffres en légère hausse, la plus  grande progression semestrielle du groupe Macif provient largement de l’assurance vie, domaine où il enregistre une augmentation de 6 % de la collecte brute par rapport au premier semestre 2014.

La publication des résultats semestriels poursuit son cours. Hier, c’était au tour de Macif de lever le voile sur ses performances sur les six premiers mois de l’année 2015. Une période tout au long de laquelle la MSI a performé en matière d’assurance vie. Sur ce terrain, elle affiche une augmentation de 6 % de la collecte brute par rapport au premier semestre 2014. Cela étant, la collecte nette des épargnants a baissé pour se stabiliser à 216 M€, du fait des retraits plus significatifs.

Même tonalité franchement positive sur le terrain bancaire.  Son activité affiche une nette progression du nombre de clients, passant de 79 000 fin 2014 à 107 200, pour un encours global qui a atteint 311 M€ contre 264 M€ à fin 2014.

Du côté des autres activités du groupe, l’embellie prévaut également, même si elle est de moindre importance. Ainsi, sur le segment des dommages, les cotisations enregistrent une hausse de 1,2 %, à 1,5 Mds d’euros, à périmètre constant. La contribution de cette branche au résultat net part du groupe a fortement augmenté (109 M€ vs 64 M€ au 30 juin 2014). Elle s’explique par  l’amélioration du résultat technique, avec un ratio net qui est passé de 100,6 % à 97,8 %, du fait d’une sinistralité plus favorable et d’une progression maîtrisée des frais généraux. Comme l’explique Jean-Marc Raby, directeur général du groupe Macif « après une année 2014 de consolidation économique, marquée par une amélioration de la performance technique et opérationnelle, nous poursuivons en 2015 sur une trajectoire positive avec une nette progression du résultat technique notamment en Dommages, métier historique du Groupe. Malgré un contexte concurrentiel difficile, le groupe entend persévérer dans cette voie, en ligne avec les orientations affirmées par le projet d’entreprise du Groupe. »

Enfin, du côté de la santé/prévoyance, les cotisations s’élèvent à 387 M€ en progression de de 1,5 % par rapport à la même période de l’exercice 2014. Selon la Macif, cette évolution s’explique par le dynamisme de développement des produits de prévoyance individuelle, à savoir la garantie obsèques, et la garantie emprunteur.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine