Pour répondre à cette interrogation qui doit traverser l’esprit de bon nombre d’entreprises équipées de plates-formes zOS, Compuware propose le support dédié au z13 d’IBM.

Cette solution aide les entreprises équipées de mainframe à être plus compétitives sur le marché du mobile et de l’analyse de données. Et propose parallèlement un support pour les mises à jour z/OS correspondantes et la prise en charge par z13 de COBOL, Java et PL/1.

Le lancement de la plate-forme IBM z13, mainframe nouvelle génération, permet aux entreprises de faire face aux défis de la mobilité, de l’analyse de données et du cloud. Ce grand système est capable de traiter 2,5 milliards de transactions par jour. Grâce à des analyses embarquées, il peut, en temps réel, apporter une visibilité sur l’ensemble des transactions et détecter les fraudes sur les transactions commerciales. Des atouts qui ne devraient pas laisser les banques et les assurances insensibles.

Compuware a travaillé en synergie avec IBM afin que ses solutions dédiées au mainframe – Topaz, Strobe, File-AID, Abend-AID, Xpediter et Hiperstation – fonctionnent de manière optimale auprès des clients migrant vers ce nouveau système. Ainsi, Topaz, la solution la plus récente de Compuware, supporte d’ores et déjà les cas d’utilisation du z13 liés au mobile et à l’analyse de données, en se focalisant sur la capacité des développeurs à accéder et à maîtriser les données mainframe critiques pour la gestion des applications mobiles et des analyses Big Data.

Selon Chris O’Malley, CEO de Compuware,  « le taux d’adoption du mobile est tel aujourd’hui que les organisations doivent clairement évaluer la façon dont elles peuvent gagner en compétitivité sur ce marché digital, tout en continuant à s’appuyer sur leur infrastructure mainframe. Avec le lancement du z13, nos clients peuvent tirer profit de davantage de cas d’utilisation, liés au mobile et aux data analytics, et qui tournent sur leur mainframe. Aider les entreprises à mieux exploiter ces innovations leur permet de gagner en performance, sur le court comme sur le long terme. »

Donné pour mort il y a deux décennies, le mainframe a su retrouver une nouvelle jeunesse. A l’heure du Big data, du digital généralisé et de la mobilité, sa puissance de traitement constitue un atout pour les grands de la banque et de l’assurance. On le sait, ils sont largement engagés dans la digitalisation de leurs processus opérationnels et la mise en place du multi-accès.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine