Certes, elle compte déjà dans sa besace quelques réalisations et livrables liées au digital (refonte du site etc.). Mais, elle a décidé, pour utiliser le terme consacré, d’accélérer ces temps derniers, dans le passage au numérique. Et de quelle manière ! La mutuelle niortaise a décidé de consacrer… 500 millions d’euros à sa transformation digitale. Sur cinq ans. Rien que cela ! Il faut dire que le montant est à la hauteur des enjeux : faire pivoter le mastodonte et le recentrer sur le digital. Tout un programme.

Dévoilé dans le cadre de son premier rendez-vous de l’innovation, ce budget (dé)montre à lui seul la volonté de groupe de se transformer à l’heure où certains de ses amis et non moins concurrents on fait parfois le plus important aujourd’hui : occuper le terrain. Mais la Macif fait plus que cela : passer le cap du marketing, diable séduisant qui se cache derrière de véritables méandres ou gisent quelques acteurs. Elle a publié une feuille de route émaillée de réalisations orchestrées autour d’un maître-mot : autonomie. Car dans un monde hanté par le digital, il entend servir ses clients … pardon ! ses sociétaires, en leur donnant le libre-choix et surtout en leur conférant les moyens de rester différents et émancipés.

Digital donc, disais-je, certes à n’importe quel prix tant par ces temps de Solvabilité II où chaque kopeck est un kopeck, mais orienté vers des réalisations inscrites dans le concret. Avec pour bras armé, Macif Innovation. Cette structure a choisi pour modus vivendi « le partenariat avec de jeunes pousses, interface avec le monde des start-up », indique Jean-Marc Raby, Directeur général. « Dans la mobilité alternative et le maintien à domicile, pour l’instant », précise Adrien Couret, DG délégué à la stratégie. La mutuelle et ces acteurs travaillent en commun sur le modèle digital en devenir. L’occasion de s’ouvrir notamment aux objets connectés et à ses subtilités.

Quelque part, pour anticiper la technologie et les effets du digital parmi lesquels la réactivité, la Macif en a profité pour se réorganiser. Désormais, on est passé de 11 régions à cinq. Cela facilitera/allégera certainement la prise de décision. Les structures fonctionnelles sont également revues avec la mise sur pied d’une direction du digital et des systèmes d’information, notamment.

La machine est en branle. La mutuelle devrait donc désormais jouer dans la cour des grands. Des grands qui ont annoncé également des chiffres à donner le tournis. On parle à chaque fois de centaines de milliers d’euros. Comme quoi adopter le digital passe par là dans l’assurance. Mais au fait, y inclut-t-on la refonte de l’existant et la transformation des fameux silos en une architecture homogène ? La réponse est négative à la Macif pour qui le digital embarque également l’humain, appelez-le comme vous le voudrez, sociétaire ou client. Un exemple, la MSI permettra au sociétaire de choisir les données qu’il livre à la mutuelle et, à terme, aura un bénéfice de cet acte en termes de prime. Donnant-donnant.

Encadré

Les 500 millions seront ventilés comme suit, sur cinq ans :

– L’investissement permettant la mise en mouvement de l’organisation
– Les infrastructures technologiques
– L’innovation et à la digitalisation dont Macif Innovation. Ces investissements représentent 200 millions de l’enveloppe globale.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine