Les banques gardent le monopole sur le marché de l’assurance emprunteur, c’est moins que l’on puisse dire. Et n’entendent pas perdre cet avantage de fait. Face à cette résistance, le sénateur Martial Bourquin, de l’amendement éponyme, annonce qu’il va soumettre au vote du Sénat, le 23 octobre prochain, sa proposition de loi sur l’assurance emprunteur. Cette dernière consiste à renforcer l’effectivité du droit au changement d’assurance emprunteur en fixant une date unique de résiliation du contrat : la date d’anniversaire de la signature de l’offre de prêt par l’emprunteur. Les assurés manquent d’information et de lisibilité concernant l’ouverture à la concurrence de l’assurance de prêt. Martial Bourquin prévoit ainsi un barème de sanctions pour les banques qui n’informeraient pas chaque année leurs clients de leurs droits à la délégation d’assurance : 1500 euros d’amende.

Ce nouveau dispositif parviendra-t-il à inverser la tendance ? Rien ne le présage, même si, pour avoir consacré une matinale dans le cadre de laquelle nous avons pu mesurer la ténacité du Sénateur Bourquin présent à cet événement.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine