1380881_76454219Dans la foulée de la décision du Conseil d’Etat de février dernier autorisant les officines à vendre, depuis le 1er mars, des molécules non soumis à la prescription médicale sur Internet, une étude réalisée par LH2 pour le compte du quotidien Métro montre que les Français rejettent massivement cette possibilité. Seul 17 % des Français envisagent d’acheter des médicaments sur le Web. Les personnes âgées se montrent plus réticentes.

On croyait Internet capable de servir de support de vente à tous les produits, y compris les médicaments. Si la Toile permet de distribuer largement des molécules dans d’autres pays, elle ne séduit pas massivement en France pour la vente de molécule. C’est, en tout cas, le résultat principal d’une enquête menée par l’institut LH2, à la demande du journal Métro.

Selon cette étude, 81 % des personnes interrogées déclarent ne pas être prêtes à acheter des médicaments sur Internet. Principal argument avancé pour justifier un tel rejet, la crainte de voir ce nouveau canal  de distribution  les exposer davantage à des médicaments contrefaits ou de piètre qualité (74 %). 68 % sont totalement réfractaires à cette approche d’achat. Ce rejet est beaucoup plus prononcé chez les personnes âgées. Ainsi, 90% des 65 ans et plus et 87 % des retraités n’envisagent pas du tout d’acquérir de commander des molécules à travers le Web. Ils sont autant chez les ruraux à afficher le même degré de rejet.

Suite à une décision du Conseil d’Etat parue au mois de février, les pharmacies sont autorisées depuis le 1er mars à vendre en ligne quelque 3.500 médicaments non soumis à prescription médicale. Cette enquête devrait donc rassurer les officines, qui bénéficient désormais de la capacité à prodiguer des conseils aux patients. Elle a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 968 personnes.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine