La FFSA et le GEMA viennent de prendre des engagements concrets  pour l’embauche de 38 000 salariés au total dans le secteur.

Les prévisions de l’Observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance tablaient sur 11 700 recrutements par an, soir 35 100 au total au bout des trois années prévues. En définitive, la branche va plus loin et s’engage sur une embauche de 38 000 collaborateurs, à l’horizon 2017.

La signature de cet accord intervient après les escarmouches entre le patronnat et le gouvernement, chacun reprochant à l’autre d’avoir fait chavirer ce programme qui constitue l’un des points prometteurs du programme de François Hollande.

Signé par la CFDT et la CFE-CGC, cet accord ouvre donc de nouvelles perspectives pour l’emploi dans l’assurance. Concrètement, il se décline en différents points. La politique d’alternance est confirmée et améliorée avec un chiffre de 5 000 alternants promis contre 3 800 initialement ; le taux de recrutement d’alternants en CDI passe de 10 % à 20 %. Côté jeunes, le contrat de génération prévoyait 2 000 jeunes, un engagement qui passe à 2 400 recrutés en CDI d’ici 2015. En termes de handicap +20 %, sur la durée de l’accord sont prévus, ce qui permet de passer de 220 à 265 recrutements.

Analyser l’impact du digital

D’autre part, l’accès à l’emploi pour les jeunes titulaires du bac bénéficiera d’un volume en hausse de 20 % avec, à la clé, une formation complémentaire et +10 % de recrutement de salariés âgés de plus de 45 ans. Par ailleurs, l’alternance sera déployée dans toutes les entreprises, sans exception. Enfin, il est prévu un groupe paritaire chargé de réfléchir sur l’impact du numérique sur les compétences, les métiers et les actions à mettre en place. Idem pour le télétravail, qui bénéficiera d’un dispositif.

En outre, ce protocole prévoit l’intégration dans la future négociation « qualité de vie au travail » les résultats des travaux liés au digital. Enfin, cet accord est triennal. Pour la deuxième période de ce pacte de responsabilité (2017/2020) les engagements seront conditionnés à la stabilité des situations économiques ou règlementaires.

 

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine