Elle s’appelle Niort Tech. Réunit les grands assureurs. Et a pour vocation affichée d’accélérer les jeunes pousses. Il était temps, cette initiative. Et rappelle que le digital n’est pas l’exclusivité des sociétés d’assurances relevant de la FFSA.

C’est vrai qu’ils n’ont pas attendu cette sorte de think thank pour réfléchir concrètement sur le digital. Montrant le chemin, les initiatives de l’assureur militant ont certainement fini par (dé)montrer si besoin était que le digital pouvait non pas s’arrimer à la mutualité, mais rimer avec elle.

Réunissant la Communauté d’Agglomération du Niortais (CAN), GROUPAMA, IMA, MAAF, MACIF, MAIF et le MEDEF Deux-Sèvres, elles ont créé Niort Tech. Cette association vise à dynamiser le développement numérique du territoire et d’impulser de nouvelles solutions pour l’assurance de demain. Il fallait y penser. Mais surtout le faire. Depuis le 21 février 2018 à un accélérateur destiné à fédérer les startups françaises de l’Assurance. Ce qui permet de créer un écosystème agile, efficace et réactif favorisant l’émergence d’offres et de services innovants qui répondent aux nouveaux enjeux de l’assurance et de la mutualité.

Il est vrai la Maif s’est montrée très active dans ce domaine. Mais la célèbre initiative réussie après IMA, c’est indubitablement cette structure.  Mais d’initiative commune ou disons-le mutuelle, il n’y en avait pas. Et la nature ayant horreur du vide, le risque d’une initiative relevant d’un autre univers planait clairement sur cet écosystème.

Sur les rails, elle est prête à accélérer les projets digitaux relevant de l’univers de la mutualité. En clair donner du sens à un univers de l’insurtec pris dans les rests de l’économie de marché. En fait, elles ont là, l’occasion d’impulser une nouvelle forme de jeunes pousses animées par l’idée non pas de gagner à tout prix mais d’accélérer des projets qui donnent un sens à la vie !

Ce ne sont pas les domaines qui manquent : la finance responsable, l’insurtech indexée à cette réalité constitue autant de domaines où les mutualistes peuvent montrer du chemin comme ils l’ont fait dans le domaine de l’assistance. Si la prise en charge des adhérents sinistrés semble se distinguer de l’approche des autres entreprises, c’est bien car IMA a su trouver un chemin différent de celui emprunté par ses alter ego.

Rien ne pourrait empêcher d’imaginer une branche de l’insurtech gouvernée par l’esprit mutualiste. Quelle figure aurait-elle ? Côté Blockchain, elle pourrait avoir de la gueule si tentée quelle affiche ses ambitions.

Présidée par Bruno Lacoste, directeur marketing et communication de MAAF Assurances, pour la première année, elle devra montrer son rayonnement et sa volonté de peser sur un environnement où les start-ups attirées par les sociétés relevant de la FFSA sont légion. Le fait d’impulser la dynamique mutualisme en choisissant d’accompagner des projets qui sont fléchés mutualistes pourrait changer cette donne. Le premier appel à projet est officiellement lancé aujourd’hui et la première promotion, de 5 à 6 startups, sera dévoilée fin avril, donnant le ton de la stratégie adoptée par ce Think Thank

Quoi qu’il en soit, l’objectif de Niort Tech est de bénéficier d’un soutien managérial des fondateurs : chacune d’entre elle sera accompagnée par 2 parrains, désignés parmi les membres ou les proches du comité de direction de 2 entreprises différentes, qui s’engagent à les suivre une journée par mois. Si en bénéficiant d’un tel soutien de ce niveau on n’attrappe pas l’esprit mutualiste, c’est que l’initiative présente n’a aucune singularité politique. En la matière je fais partie des gens qui pensent que la technologie est loin d’être neutre. Donc le digital choisi par les mutualistes mettra un accent aïgu sur le facteur humain : dépendance, aidant, les domaines ne manquent pas.

En définitive ce programme d’échanges entre startups et grands assureurs mutualistes permettra d’imaginer et de mettre en œuvre des solutions concrètes aux problématiques du monde de demain dans une vision mutualiste. L’objectif de Niort Tech est de comprendre, d’anticiper et de répondre aux évolutions des métiers de l’assurance en opérant notamment des synergies avec des startups œuvrant dans les domaines de l’Intelligence Artificielle, du Big Data, de la Blockchain.

 

 

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine