Après la course à la mise en place de nouveaux sites web interactifs dans une ère 2.0 que certains futuristes en mal d’idées veulent à tout prix balayer au profit d’une ère 3.0 dont je n’arrive pas encore à cerner les contours et fondements, le temps de la bataille des moyens de paiements est venu. En première ligne, les banques s’agitent, quand les assureurs restent indifférents.

Sacrée époque digitale. Assureurs comme banquiers sont dans le feu de l’action. Sur le pont. Le plan de charge de chacun est fort riche : refonte de sites Web, réingénierie des processus et déploiement de réseaux sociaux battent le plein. Mais l’un des chantiers qui semble retenir l’attention des financiers est bel et bien celui des moyens de paiement. A l’heure du digital, ces derniers empruntent forcément le chemin du numérique. Et s’appellent PayPal, Kwixo et autre Paylib. Chacun d’eux veut engranger un nombre élevé d’utilisateurs pour être légitime. Le volume comme argument de vente. Pourquoi pas ? Force est de constater que cette stratégie ne marche pas (encore ?). Si l’opérateur américain sort du lot en France, ses poursuivants ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ont dégainé longtemps après lui, ce qui ne facilite pas leur avancée sur ce terrain où la prime du premier venu sonne souvent comme un bonus exceptionnel. BNP Paribas, SG et La Banque Postale auront beau mettre en avant leur clientèle potentielle, difficile de croire en leur montée en puissance rapide en quelques mois. Comme dirait Jean de la Fontaine, pour eux, le conseil est simple : « Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’oût : Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place où la main ne passe et repasse.” Pour autant, rien ne garantit le succès à l’horizon sur ce terrain où même le NFC semble patiner là où le QR Code semble pousser des ailes et que les bitcoins bénéficient déjà du soutien de quelques Etats (cf. décryptage). Il faudra franchement cavaler ferme pour avancer. Comment ? En se singularisant à travers des services inédits. En fait, l’imagination doit être au pouvoir ici, si nos banques veulent regagner du terrain.

Au moment où ces établissements livrent un combat très difficile, que font nos assureurs qui ont affiché leur volonté de jouer sur le terrain de l’assurbanque en réponse à l’offensive de la bancassurance ? Silence radio. Certes ils sont empêtrés dans quelque projet structurel ; certes encore, les moyens de paiement ne constituent pas leur cœur de métier. Soit. Mais comment dans ce cas espérer jouer un rôle quelque minime soit-il demain sur le terrain bancaire ? AXA Banque, Macif, Allianz Banque, la question s’adresse à vous. Quelle est votre stratégie en matière de moyen de paiement ? Sans jouer les premiers rôles, vous pouvez embarquer dans des projets de ce type en synergie avec les acteurs de la place. Cela vous permettrait non seulement de prendre date sur ce segment de demain mais d’innover en proposant des services inédits y compris en matière de règlement de sinistres. Je ne saurais aller jusqu’au bout de mon idée ici, faisant confiance à votre imagination. Je me limiterais à considérer qu’être absent sur cette bataille des moyens de paiement rime avec abdication sur le terrain de l’assurbanque. Car perdre la face dans le premier cas pourrait fortement fragiliser dans le second. Mais, me direz-vous, que vaut l’activité bancaire des assureurs à ce jour ? Pas grand-chose, il faut le reconnaître.

Emmanuel Mayega
Rédacteur en chef

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine