La société propose aux auto-entrepreneurs et aux TPE la possibilité d’avoir leur propre compte pro, sans banque et 100 % mobile.

Face aux difficultés qu’ont les TPE et les auto-entrepreneurs à ouvrir et à gérer à moindre coût leur banque, Monaize leur propose une assurance pro : responsabilité professionnelle adaptée au domaine d’activité un service d’encaissements via mPOS, email ou SMS ; une possibilité de financements via le crowdlending (solution de financement participative.)

A travers sa plate-forme lancée fin avril 2017, MONAIZE entend redonner le pouvoir aux entrepreneurs et leur permettre de se consacrer pleinement à leur projet.

Selon la société, cette plate-forme d’e-banking a été créée pour proposer une vraie alternative aux entrepreneurs, tout en promouvant de l’innovation, une éthique et un certain esprit collaboratif. »

Les obstacles, notamment administratifs et financiers, sont en effet monnaie courante pour les entrepreneurs, lesquels sont d’ailleurs bien souvent confrontés à une réalité beaucoup plus dure qu’ils ne l’avaient imaginée.

Selon Monaize, « l’offre bancaire pour les TPE est inadaptée : elle propose des prix injustifiés et manque de services. L’ouverture de compte pro est encore plus difficile pour ceux qui travaillent via des plateformes collaboratives. »

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine