Dans la foulée des décisions reconduites par bon nombre de porteurs de risques mutualistes, l’assureur annonce la revue à la baisse de ses tarifs.

Cette décision est également élargie au montant des franchies en 2016. En fait, le groupe appliquera cette année une baisse de ses tarifs de -2 % en moyenne sur l’année ainsi qu’une diminution du montant de ses franchises allant de 15 % à 50 %.

Cette baisse varie selon qu’il s’agit d’un assuré en portefeuille ou d’un nouveau client. Dans ce dernier cas, la baisse est de -2 % sur ses tarifs 2016. Quant aux assurés, ils auront accès à un bonus franchise. A chaque renouvellement d’un contrat ayant lieu à partir de janvier 2016, L’olivier – assurance auto diminuera le montant des franchises de ses assurés selon le barème un barème précis : – 15 % la première année ; -30 % la deuxième année et – 50 % à partir de la troisième année.

Une telle réduction s’applique pour l’année à venir dès l’échéance anniversaire du contrat. Ce bonus franchise correspond aux franchises des garanties vol, incendie, tempête, forces de la nature, attentats, actes terroristes et dommages tous accidents.

Comme l’explique Pascal Gonzalvez, directeur général de L’olivier – assurance auto,  « avec un fonctionnement de type start-up, notre process de décision est à la fois rapide et agile, ce qui nous permet de nous adapter rapidement aux évolutions du marché mais aussi au parcours d’achat de clients digitalisés et volatiles. Il nous est donc plus facile de proposer des tarifs attractifs, au  “juste prix” ainsi que des réductions tout au long de l’année. »

Cette décision intervient dans un contexte de loi Hamon, qui pousse les assureurs à être de plus en plus vigilants sur les attentes de leurs clients et la compétitivité des tarifs affichés. Selon Pascal Gonzalvez, « janvier n’est plus la date historique d’échéance des différents contrats d’assurance. Aujourd’hui, chacun peut quitter son assureur sous un mois sans attendre la date anniversaire. S’il est plus difficile pour certains acteurs de s’adapter rapidement et quotidiennement à cette fluidité du marché, nous avions pour notre part anticipé cette réforme dès notre création en 2011. En effet, nous offrions déjà une grande souplesse à nos clients qui avaient d’ores et déjà la possibilité de résilier leur contrat à n’importe quel moment, après leur première échéance. »

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine