A la différence de l’assurance vie, le livret A poursuit sa descente aux enfers, aidé par les récentes mesures qui le rendent moins attractif comme placement.

Cette épargne vient d’enregistrer la plus forte décollecte enregistrées ces dix dernières années. Selon Philippe Crevel, directeur général du Cercle de l’Epargne, « la baisse du taux à 1 % intervenue au mois d’août et les dépenses traditionnelles de la rentrée ainsi que le dernier tiers provisionnel ont provoqué une sévère décollecte au mois de septembre pour le Livret A et le Livret de Développement Durable. »

En cette rentrée source de dépenses, ces deux produits dévissent de 3,15 milliards d’euros. Ce repli atteint 2,37 milliards d’euros pour le Livret A et 780 millions pour le Livret de Développement Durable. Le Livret A enregistre son cinquième mois consécutif de décollecte. Quid de l’encours du premier ? Il est revenu de 266,9 à 264,5 milliards d’euros. Résultat : sur les neuf premiers mois de l’année, le Livret A est en décollecte de 1,66 milliards d’euros.

“Le mois de septembre jamais bon pour le Livret A”

Quant au Livret de Développement Durable, il reste en collecte positive avec 870 millions d’euros. A la même époque, en 2013, la collecte pour les deux produits était positive de 14 et de 7 milliards d’euros. Selon Philippe Crevel, « cette décollecte était attendue compte tenu de la tendance de ces derniers mois et du fait des contraintes économiques et financières auxquelles sont exposés les Français. Le mois de septembre n’est jamais bon pour le Livret A. En 2013, la décollecte avait atteint 1,56 milliards d’euros. Sur dix ans, un mois de septembre sur deux a connu une décollecte. Cette année le cocktail était explosif avec la conjonction d’un impôt sur le revenu en hausse, des salaires étales et un rendement en baisse. Tout concourait pour obtenir une décollecte record. »

Pendant que le Livret A poursuit sa dégringolade, l’assurance vie reprend des couleurs. Si les résultats de septembre 2014 ne sont pas encore disponibles, ceux d’août 2014  ont montré une bonne tenue. Le montant des cotisations collectées par les sociétés d’assurances au cours des huit premiers mois de 2014 était de 85,2 milliards d’euros (80,6 milliards d’euros sur les huit premiers mois de 2013), selon les chiffres de la FFSA et du Gema. Les prestations versées par les sociétés d’assurances sur la même période s’élevaient à 69,9 milliards d’euros (70,4 milliards d’euros sur les huit premiers mois de 2013). Quant à la collecte nette, elle s’était établie à 15,3 milliards d’euros depuis le début de l’année. Et en ce mois d’août 2014, l’assurance vie enregistrait une collecte nette de 1,1 milliard d’euros. Pour un encours des contrats d’assurance vie égal à 1 500,3 milliards d’euros.

 

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine