Généralement contre-productive au mois de mai, la collecte du Livret A et du LDD n’a pas pris de court les observateurs. Cette donnée a atteint 0,43 milliard d’euros, contre 4,6 milliards d’euros au mois d’avril. Ce qui est plus intéressant à savoir est qu’elle était de 0,54 milliard d’euros en avril 2012. Un quasi non événement donc sachant qu’en cette période de l’année, le placement préféré des Français ne se découvre pas d’un fil.

Au mois de mai 2013, la collecte nette du Livret A et du LDD a atteint 0,43 milliard d’euros contre 4,6 milliards d’euros au mois d’avril. Cette donnée s’était établie à 0,54 milliard d’euros au mois de mai de l’année dernière. Il s’agit tout de même du niveau de collecte le plus bas observé depuis celui du mois de septembre dernier, à savoir 0,19 milliard d’euros.

Qu’en est-il depuis le début de l’année en la matière ? La collecte nette s’élève à 21,09 milliards d’euros. C’est deux fois plus par rapport aux cinq premiers mois de 2012, soit 12 milliards d’euros. Selon Philippe Crevel, Secrétaire général du Cercle des Epargnants, « cela témoigne néanmoins de la volonté des Français de conserver un fort volant d’épargne de précaution. Si les Français épargnent moins, il n’y a pas de processus de désépargne pour faire face à la baisse du pouvoir d’achat. Ce tassement intervient sur fond de récession et de stagnation des salaires. Les Français dépensent au mois de mai en vue de leurs vacances et ont donc moins de disponibilités pour épargner. Il faut noter également que le moi de mai est marqué par le paiement du deuxième tiers prévisionnel ».

Dans les détails, la collecte nette du Livret A s’est stabilisée à 0,29 milliard d’euros et celle du LDD à 0,14 milliard d’euros contre respectivement 3,05 et 1,56 au mois d’avril.

Enfin, l’encours des deux produits a atteint 363,7 milliards d’euros contre 363,3 milliards d’euros au mois de mai, l’encours du Livret A étant de 264,9 milliards d’euros et celui du LDD de 98,8 milliards d’euros.

Crédits : sutterstock

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine