L’Investissement Socialement Responsable (ISR) représente désormais 115 Mds d’euros d’encours en France, selon l’enquête annuelle du centre de recherche Novethic.

Entre 2010 et 2011, l’ISR a augmenté de 69 % : cette évolution serait due, en grande partie, au changement de politique des sociétés de gestion qui ont investi dans l’ISR. Cette « stratégie de conversion », qui a rapporté plus de 28 Mds d’euros d’encours en 2011, est analysée comme le symbole de la prise en compte croissante des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance par les gestionnaires financiers. Pour sa huitième édition consécutive, Novethic souligne toutefois, dans son étude, que « la crédibilité de ces conversions repose sur le calendrier de déploiement ». Le centre de recherche va veiller à leur réelle mise en œuvre avant d’intégrer ces chiffres définitivement dans ses statistiques.

1 euro sur 4 en épargne salariale ISR

Au niveau des investisseurs institutionnels, les encours ISR ont augmenté de plus de 70 % en 2011, contre déjà 56 % en 2010. Selon Novethic, « ce nouveau souffle est dû pour l’essentiel à des politiques portées par des compagnies d’assurance. Elles représentent du coup 40 % des investissements ISR institutionnels et devancent les caisses de retraite et de prévoyance (20 %) et les institutions publiques (18 %), historiquement majoritaires ».

Les épargnants particuliers représentent, quant à eux, un tiers du marché ISR français. L’épargne salariale reste la plus importante, avec une croissance de 38 % par rapport à 2010, élevant les encours à 13,2 Mds d’euros en fin d’année 2011. Actuellement, 1 euro sur 4 en épargne salariale est ISR.

Du désintérêt des fonds verts

Novethic a également analysé près de 200 fonds verts européens, proposés dans dix-huit pays, afin d’évaluer la capacité des marchés cotés à alimenter la croissance verte. La conclusion est claire : le marché est peu dynamique, avec seulement 13,3 Mds d’euros d’encours en Europe. Conclusion de l’étude : « Il est difficile de considérer que les fonds thématiques environnementaux contribuent de façon significative à doper la croissance verte et à amener l’épargne des particuliers, tout comme les investissements des institutionnels, vers des entreprises cleantech ». En comparaison, en France, les fonds ISR s’élevaient à 64 Mds d’euros fin 2011. Les investisseurs institutionnels ISR français ne s’intéressent que très peu à ces fonds verts : ils n’y ont investi, en 2011, que 865 M d’euros.

Margaux Duquesne ©CAPA Conseil

Crédit photo : itzibi sxc.hu

La rédaction
A propos de l'auteur

Le magazine des systèmes d’information dans le secteur financier. Assurance & Banque 2.0 est dédié à l’intégration et à l’exploitation des technologies dans l’assurance, la banque et la finance.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine