A l’approche de la Journée de la femme, plusieurs enquêtes analysent et étudient leurs comportements et usage. Ainsi, selon le réseau social professionnel, « l’audace au féminin dans l’univers professionnel » reste très faible.

Selon cette enquête réalisée en partenariat avec BVA à l’occasion de la Journée de la Femme qui aura lieu le 8 mars prochain, Promotion, augmentation sont des enjeux professionnels pour lesquels les femmes sont le moins enclines à oser davantage que les hommes.

Si les femmes ont très largement le sentiment qu’elles ont dans l’entreprise une capacité forte à faire preuve de davantage d’audace que les hommes dans la prise de parole (42 %) ou la proposition d’idées (39 %), elles sont pourtant significativement moins nombreuses à oser plus que les hommes, notamment sur les demandes de responsabilités, promotions ou augmentations. Ainsi, « seulement près de 20 % d’entre elles déclarent oser davantage que les hommes négocier une promotion ou une augmentation. »

Autre enseignement, il « est aussi intéressant de noter que plus les femmes sont jeunes plus elles osent, ces pourcentages sont notamment plus importants chez les 18-24 ans : près de 50 % osent plus exposer leur point de vue ou 28 % demander une augmentation de salaire. »

D’autre part, les femmes reconnaissent cependant que leur influence positive au sein des entreprises se concrétise plus sur les enjeux relationnels que les enjeux de carrière : une femme sur deux pense qu’être une femme a une influence positive pour régler les conflits (50 %) quand près de 30 % estiment qu’être une femme a une influence négative pour obtenir un poste à responsabilité.

Selon Fabienne Arata, Country Manager de LinkedIn France, « les réseaux professionnels tels que LinkedIn offrent une formidable opportunité aux femmes de faire preuve de plus d’audace. « Qu’il s’agisse de mettre en avant son parcours, développer son réseau, trouver de nouvelles opportunités ou mettre en avant son expertise en publiant des billets, LinkedIn est devenu incontournable pour se faire remarquer et faire avancer sa carrière. »

Comment expliquer une telle disparité par rapport aux hommes ? Elles justifient principalement ces réticences par une volonté de ne pas se mettre en avant (51 %) mais aussi un manque de confiance en elles (46 %). Et près d’une femme sur 4 de plus de 50 ans pense que les hommes auront de toute façon le dernier mot.

Pourtant, selon l’enquête de Linkedin, 91 % des femmes soutiennent l’objectif de l’égalité dans le monde professionnel, et 68 % d’entre elles déclarent même s’engager en sa faveur.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine