Les résultats semestriels de l’éditeur mettent en avant sa progression sur un marché plutôt morose. L’un des faits marquants est le retour de la croissance organique du groupe (+2 %). En Europe du Sud, la marge d’Ebitda progresse significativement de près de 9 points par rapport au premier semestre 2012. Tout comme le résultat opérationnel en hausse de 51,9%, durant la même période.

L’éditeur de solutions dédiées à l’assurance, au crédit et à l’Asset management vient de dévoiler ses résultats du premier semestre. Il  affiche des chiffres en progression. La prise de commandes est en hausse (34,4 M€, y compris les 4,7 M€ de commandes de CapitalStream en 2013 au lieu de 22,2 M€ eau premier semestre 2012) ; le Chiffre d’affaires organique est en hausse de 1,9 %, à 71,6 M€. « Une véritable inversion de tendance. Car si pendant les dix premières années de sa vie notre entreprise avait enregistré une croissance soutenue, entre 2008 et 2012, cette performance n’était plus au rendez-vous. Nos efforts ont porté des fruits », indique Anvaraly Jiva, président.

Le résultat opérationnel s’établit à 13,3 M€, en hausse de 51,9 % par rapport au 1er semestre 2012. Il intègre des dotations aux amortissements et provisions en hausse de 1,3 M€ du fait de la forte croissance des immobilisations incorporelles amortissables suite à l’acquisition de CapitalStream. Quant au résultat financier, il est négatif de 1,0 M€. L’an dernier, à la même période, il était de 0,5 M€. Il comprend pour 1,1 M€ de coût de la dette, en hausse de 0,7 M€. Explication : le groupe a souscrit, en mars 2013, une dette complémentaire de 35 M€ pour financer sa croissance externe.

L’impôt sur les bénéfices s’établit à 5,0 M€. Et intègre l’effet d’une charge exceptionnelle relative à des crédits  d’impôts sur les exercices antérieurs contestés par l’administration fiscale française pour un montant de 0,9 M€. Au final, le résultat net s’élève à 7,3 M€, en hausse de 32,7 % par rapport au 1er semestre 2012.

Quid de la structure financière du groupe ? Au 30 juin 2013, les capitaux propres s’établissent à 86,1 M€. La dette financière progresse de 49,7 M€ au 31 décembre 2012 à 75,0 M€ au 30 juin 2013, en raison de la dette complémentaire contractée pour l’acquisition de CapitalStream. La dette nette s’élève à 48,7 M€ soit 1,4 fois l’EBITDA 2012.

Plus généralement, le premier semestre 2013 marque le retour de la croissance organique du Groupe (+2 %). Autre fait important : l’acquisition de CapitalStream aux Etats-Unis, ce qui ouvre à l’éditeur les portes du marché nord-américain dans le domaine des Crédits & Financements. « C’est la plus grande acquisition de Linedata en terme de taille depuis sa création. Nous avons donc pris des précautions importantes pour l’intégrer en minimisant les risques. Je me suis personnellement déplacé plusieurs fois aux USA à cette fin », indique Anvaraly Jiva.

En termes de marge et d’EBITDA, la situation varie selon les régions. L’Europe du Sud, affiche une marge en la matière en progression significative de près de 9 points par rapport au premier semestre 2012. Une  augmentation notamment portée par la signature de plusieurs nouveaux contrats de licences perpétuelles en Crédits & Financements.

Quant à la région Europe du Nord, elle maintient sa marge d’EBITDA stable à 20,0 %. L’Amérique du Nord, qui représente désormais plus de 37 %  de l’activité globale, enregistre une marge d’EBITDA positive de + 5,3 points, à 22,1 %. Elle est portée par la bonne tenue des activités front et back office en Asset Management. Du fait des charges inhérentes à son acquisition, l’activité CapitalStream, intégrée à partir du 22 Mars, est à l’équilibre sur le semestre.

Prochaine étape, Linedata va poursuivre sa stratégie de déploiement commercial sur deux segments stratégiques : l’Asset Management et les Crédits & Financements. Une stratégie portée par le projet d’entreprise : RISE. Sa vocation, permettre notamment au groupe de se rapprocher davantage du client.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine