La plate-forme de prêt aux PME en France a reçu l’agrément officiel du régulateur espagnol, en l’occurrence la CNMV, pour le lancement de ses opérations de l’autre côté des Pyrénées.

L’entité espagnole du groupe vise le financement de crédits aux PME pour des montants variant entre 30 000 et 2 000 000 €, sur des durées de 18 à 60 mois et avec des taux compris entre 5,5 % et 12 %. Les entreprises présentes sur la plate-forme seront sélectionnées et notées par les équipes d’analystes de Lendix. Elles devront présenter un chiffre d’affaires de plus de 400 000 €. Les particuliers non accrédités pourront investir jusqu’à 3 000 € par projet dans la limite totale annuelle de 10 000 €, tandis qu’aucune limite ne s’appliquera aux investisseurs particuliers accrédités ni aux investisseurs institutionnels.

Comme l’explique Olivier Goy, fondateur et président de Lendix, “nous sommes ravis que Lendix soit autorisé à opérer dans le cadre du nouvel environnement réglementaire espagnol. Il est primordial pour Lendix de travailler dans un contexte réglementaire clair et nous sommes particulièrement honoré, en tant que plateforme internationale, de recevoir cet agrément pour l’Espagne.”

Analysant le marché espagnol, Olivier Goy estime qu’il est « à fort potentiel avec un réseau d’entreprises qui bénéficient du rebond de l’économie. Le financement participatif, en tant que nouvelle source de financement pour les PME, a la capacité de contribuer davantage à cette dynamique. Grâce à ce feu vert du régulateur, Lendix est désormais en position d’activer son plan de lancement sur l’Espagne, avec la création d’une entité juridique et le recrutement d’une équipe locale. »

Par ailleurs, Lendix envisage 6 recrutements en Espagne sur 2016 et plus de 10 embauches additionnelles en 2017. Le lancement de la plate-forme espagnole est prévu pour le 4ème trimestre 2016.

Du reste, Lendix arrive sur un terrain désormais bien normé. De fait, en avril 2015, les pouvoirs publics espagnols ont voté une réglementation spécifique (ley del 5/2015) encadrant les activités de financement participatif aux PME. Par cette loi, l’Espagne est devenue l’un des pays européens les plus en avance dans la mise en place d’un cadre réglementaire clair et favorable au développement du secteur Fintech.

Au cœur de cette réglementation est la mise en place d’un processus d’agrément complet et équitable pour toutes les plates-formes de prêts aux PME souhaitant opérer ou continuer d’opérer en Espagne. Fin juin 2016, la CNMV a finalisé une première vague d’agréments en autorisant le développement de plateformes de crowdfunding sur le marché espagnol.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine