Selon la deuxième étude annuelle réalisée par le centre pour la finance alternative de l’Université de Cambridge, en partenariat avec KPMG, le marché européen de la finance alternative en ligne a progressé de 92 % entre 2014 et 2015, pour atteindre un total de 5,431 Milliards € dont 4,348 Milliards au Royaume-Uni.

Un moment considéré comme système marginal, le financement alternatif en ligne – tout particulièrement le crowdfunding ou le prêt des particuliers, est de plus en plus utilisé par les PME, les start-up et globalement par de nombreuses entreprises dans toute l’Europe.

En Europe, hors Royaume-Uni, la France est leader sur le marché (319 M€), suivie par l’Allemagne (249 M€). Les pays nordiques représentent un marché de 104 M€, et ceux d’Europe centrale et de l’Est, un marché de 89 M€. La part totale que représente la finance alternative en Europe a augmenté de 72 % entre 2014 et 2015[2]. Si c’est 10 % de moins qu’en 2014, le marché continue de prendre de la vitesse et de s’étendre très largement en termes de volumes de transactions, à travers quasiment tous les modèles de financements (crowdfunding, etc).

 Une analyse par pays montre que la France confirme son excellente santé dans le paysage européen, avec une croissance de 318 % entre 2013 et 2015. Et le Le volume total des financements dans l’Hexagone s’est accéléré depuis 2013 : 76 M€ en 2013, 154 M€ en 2014, et 319 M€ en 2015, soit une croissance de 103 % entre 2013 et 2014, et de 107 % entre 2014 et 2015. Ainsi, en trois ans, la France est devenue une figure incontournable du marché des financements alternatifs européens, dépassant même largement l’Allemagne sur ses chiffres de croissance (+ 28 %).

 Autre enseignement, depuis 2013, le prêt des particuliers est devenu l’un des modèles les plus répandus en France ; à lui seul, il représente 42 % du marché français des financements alternatifs en 2015.

 Selon Antoine Bernabeu, Associé KPMG, Deal Advisory, « 2016 est une année charnière, qui montre tous les signes d’une croissance mature et qui s’inscrit dans la durée. L’activité européenne, excluant le Royaume-Uni, a montré une forte croissance ; elle répond à une demande des clients, mais aussi des particuliers, en recherche de nouveaux modes de financements, alternatifs et participatifs (crowdfunding), et ce, même au sein des plus petits pays européens. En France, la finance alternative confirme sa place sur la scène financière. Sa croissance devrait continuer à se poursuivre. »

Pour autant, la perception de chaque système national de régulation de ces modes de financements alternatifs continue d’interpeler, selon l’étude. Et plus d’un tiers des plates-formes et des intermédiaires interrogés indiquent que le système de régulation du crowdfunding et du prêt des particuliers dans leur pays est adapté au marché. Mais 28 % d’entre eux, soit près d’un tiers, continuent de la percevoir comme excessive. Plus rare, selon 10 % d’entre eux, la régulation de ces financements est trop souple.


Le rapport intitulé « Sustaining Momentum – The 2nd European Alternative Finance Industry Report » a pu être réalisé grâce à la participation de 17 associations européennes majeures de l’industrie et des partenaires de recherche. Il a été rédigé sur la base des données de 367 intermédiaires de la finance alternative : crowdfunding, prêt entre particuliers et autres modes de financements alternatifs, issus de 32 pays européens (dont 273 hors Royaume-Uni). Il propose ainsi une photographie de près de 90 % du marché visible. Il propose ainsi une photographie de près de 90 % du marché visible.


 

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine