Dans un contexte économique et marché dominé par l’attentisme et le marasme, le groupe MAIF affiche un résultat consolidé de 51 M d’euros, soit une progression de + 32 % par rapport à l’année 2010. L’assureur militant renforce ses positions en assurance non vie tandis que ses encours d’assurance vie progressent, malgré une activité en retrait (baisse de la collecte nette de – 66 %), qui reste toutefois inférieure à celle du marché (- 85 %).

Le groupe MAIF a présenté ce mercredi des résultats 2011 conformes à ses prévisions inscrites dans son plan stratégique 2008/2014. Dans un contexte interne marqué par un grand projet de transformation, le groupe est parvenu à dégager des chiffres positifs dans leur ensemble. Ainsi, au 31 décembre 2011, l’assureur militant comptait dans son portefeuille 2,9 millions de sociétaires, soit une progression de 1,1 % sur l’année considérée. Ce qui se traduit par 10,58 millions de contrats d’assurances (+ 1,2 %).

En termes de chiffre d’affaires, cela représente 3 099 Mds d’euros, en décroissance de 1,5 % du fait de la chute de la collecte en assurance vie. Contrairement à ce chiffre d’affaires consolidé, le résultat du groupe est excédentaire (51 M d’euros, contre 19 M d’euros en 2010). « Un résultat conforme à nos objectifs fixés par le Conseil d’administration et portés par une bonne maîtrise des frais généraux », commente Roger Belot, président directeur général. Quant au total des actifs gérés, il culmine au 31 décembre 2011 à près de 13 Mds d’euros et les fonds propres se situent à 1,67 Md d’euros, ce qui permet au groupe d’afficher un ratio de solvabilité ajusté de 284 % (y compris les plus-values latentes et le rappel de cotisations).

Dans ce contexte marqué par le maintien au vert des principaux indicateurs, le ratio combiné affiche une amélioration sensible. Il passe de 104,2 % en 2010 à 100,8 % en 2011. Plus généralement, le segment de l’assurance non vie où le groupe maintient ses parts de marché, affiche un chiffre d’affaires de 2 455 M d’euros, soit une progression de 4 % par rapport à 2010. A la fin de l’an dernier, le groupe assurait 3 436 500 véhicules, ce qui représente une évolution de 0,6 %. Sur le créneau de l’assurance Habitation, MAIF couvrait, au 31 décembre 2011, 3 057 000 lieux de risques (+ 1,8 %), c’est-à-dire 53 000 habitations supplémentaires, par rapport à 2010.

En assurance de personnes, le groupe MAIF poursuit également sa percée avec 2 966 019 contrats (+ 2,6 %). Seul bémol, l’assurance vie, domaine sur lequel Parnasse Maif, bras séculier du groupe dans cette branche, a enregistré une collecte de 150 M d’euros. Toutefois, précise Pascal Demurger, directeur du groupe MAIF, « nous n’avons jamais connu de décollecte nette mensuelle, à la différence d’un grand nombre d’acteurs. Le total de nos encaissements s’élève à 626 M d’euros. Mieux, le nombre d’adhérents progresse de 7,1 % ».

Ces chiffres permettent au groupe d’envisager les perspectives 2012 avec sérénité. Différentes mesures ont été prises. Nous les aborderons dans le cadre du prochain CAPA Hebdo (rubrique Décryptage).

Emmanuel Mayega ©CAPA Conseil

La rédaction
A propos de l'auteur

Le magazine des systèmes d’information dans le secteur financier. Assurance & Banque 2.0 est dédié à l’intégration et à l’exploitation des technologies dans l’assurance, la banque et la finance.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine