Cinquante ans après son lancement, le constat amiable revêt les habits électroniques. Une solution lancée par l’Association française de l’assurance (AFA).

La FFSA et le Gema, dont le regroupement constitue l’AFA, viennent de dévoiler une version digitale du constat à l’amiable ou e-constat. Il s’agit d’une application téléchargeable gratuitement sur les plates-formes Apple Store et Android. Elle s’inspire du modèle papier. Et permettra de déclarer un dommage automobile impliquant un ou deux véhicules à partir d’un smartphone.

A travers l’échange d’un code, chaque assuré peut contrôler les informations saisies par l’autre conducteur, l’objectif étant de garantir le caractère contradictoire du constat amiable papier.
La réalisation de cet outil a nécessité dix-huit mois de travail. Et devrait permettre aux assureurs et à leurs clients de capitaliser sur toutes les opportunités offertes par le numérique : pré-remplissage des informations personnelles, aide à la réalisation du croquis, attachement de photos, géolocalisation du lieu de l’accident, etc.

 

Aussitôt le document signé manuellement sur son écran de smartphone et expédié à l’assureur, l’utilisateur obtiendra en retour un accusé de réception par SMS et une copie au format PDF par courriel.
Quant à l’assureur, il pourra visualiser les données reçues dans un espace sécurisé  et les placera dans son système d’information»,

A l’heure où les versions mobiles des applications de gestion de sinistres se banalisent même si elles ne sont généralement pas utilisées pour la déclaration de dommages, le lancement de l’e-constat leur ouvre de nouveaux horizons. Une telle innovation
va certainement permettre d’accélérer le délai de traitement des sinistres et les dédommagements.

Déjà disponible dans mon Allianz mobile

D’ores et déjà, l’intégration de ce constat électronique a démarré sur le terrain. Allianz l’a déjà intégré dans son outil mobile pivot, en l’occurrence Mon Allianz Mobile. Tous ses clients déclarant leur sinistre avec cette application itinérante bénéficieront d’un engagement de traitement et de rappel dans l’heure. Selon l’assureur, ses clients disposant, dans cet environnement mobile, de leurs données personnelles et contractuelles, l’e-constat auto sera facile et rapide à remplir.

Selon Franck Le Vallois, directeur Indemnisation d’Allianz France, « nous sommes fiers d’avoir contribué activement aux travaux de développement et de mise en œuvre du « e-constat auto », menés au sein de l’Association Française de l’Assurance. Cette innovation s’inscrit dans notre stratégie d’accompagnement des nouveaux modes de consommation de nos clients. Nous proposons des produits et des services simples et complets, adaptés à l’usage des mobiles et tablettes ainsi au besoin d’instantanéité de nos clients ».

Du reste, cette innovation n’est pas la première du genre dans le monde de l’assurance européen. Car l’association néerlandaise des assureurs en a lancé une en 2012.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine