Comme chaque année, le groupe bancaire publie son enquête mondiale sur l’avenir des retraites.

Cette huitième étude du genre a été  conduite auprès de 16 000 individus interrogés par HSBC, dans 15 pays. Selon ses résultats, « la dernière crise mondiale aura des répercussions à long terme pour des millions de personnes qui ont dû puiser dans leur épargne de retraite et parfois accumuler des dettes ; 2 actifs sur 5 (40 %) ont arrêté d’épargner ou ont réduit leur épargne retraite pendant la crise. » On le constate, qu’il s’agisse de placements (FCP/SICAV, valeurs boursières à 43 %, etc.), d’épargne disponible (livret A, LDD, compte sur livret) (48 %) ou de produits de rente (36 %).

Autre enseignement, le remboursement des prêts immobiliers empêche les actifs de se préparer correctement pour profiter d’une retraite confortable. 25 % des actifs qui ne préparent pas correctement leur retraite considèrent que le remboursement de leur prêt immobilier en est le principal obstacle, alors que près de 19 % des actifs affirment que c’est le remboursement d’autres crédits qui les empêche de se préparer de façon adéquate à la retraite. Par ailleurs, 33 % des retraités pensent qu’ils auraient dû épargner davantage, et autant estiment qu’ils auraient dû commencer à épargner plus tôt pour améliorer leur niveau de vie à la retraite.

Par ailleurs, 48 % des actifs n’épargnent pas ou n’ont pas l’intention de commencer à épargner spécifiquement pour leur retraite. Pire, 43 % approchant l’âge de la retraite (45 ans et plus) n’épargnent pas ou n’ont pas l’intention d’épargner pour leur retraite. Et 62 % pensent que l’augmentation de leurs revenus n’est pas en phase avec celle du coût de la vie.

Quid de la déclinaison de cette étude en France ? 67 % des Français en activité redoutent tout particulièrement les problèmes de santé à la retraite. C’est le taux le plus élevé du monde. Ils n’étaient que 62 % l’an dernier. 34 % des Français craignent de ne plus pouvoir avoir accès à des soins de qualité. 67 % des actifs français craignent de rencontrer des difficultés financières à la retraite. Enfin, 75 % des retraités se préoccupent de savoir s’ils seront en mesure de financer le coût d’une chambre en maison de retraite médicalisée.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine