D’après Forrester Research, le géant californien aurait obtenu une licence pour distribuer des produits d’assurances dans 26 états américains. Cette nouvelle confirme l’intérêt de la firme pour le secteur automobile.

Août 2013. L’arrivée de Google sur le marché français de la comparaison d’assurances avait fait grand bruit, tout autant que son retrait, 3 mois plus tard. Ainsi vont les choses chez Google, les produits qui ne fonctionnent pas dès leur lancement sont retirés du marché, le temps de revoir la copie (Google Glass, Google TV…).

Les découvertes de Forrester Research sont riches en enseignements . D’une part, on apprend que la licence qui permettra à Google de commercialiser les produits d’assurance porte sur au moins 26 états : Alaska, Arkansas, Arizona, Delaware, Florida, Idaho, Illinois, Indiana, Louisiana, Massachusetts, Minnesota, Missouri, New Hampshire, New Jersey, New York, North Carolina, Ohio, Oklahoma, Oregon, South Carolina, Tennessee, Texas, New Jersey, Washington, West Virginia, Wisconsin, et Wyoming.

D’autre part, une première liste des compagnies avec lesquelles Google est autorisée à travailler est dévoilée : Dairyland, MetLife, Mercury,  Permanent General Assurance, Viking Insurance of Wisconsin and Workmen’s. D’autres compagnies pourraient aussi intégrer le dispositif.

Enfin, l’analyste Ellen Carney sous-entend que Google pourrait également faire l’acquisition du courtier en ligne CoverHound, déjà bien implanté sur la marché et idéalement situé à San Francisco. Cette acquisition pourrait accélérer la cadence en offrant au moteur de recherche une couverture nationale et l’accès à l’ensemble des compagnies avec lesquelles CoverHound a déjà des accords.

Si ces informations s’avéraient exactes, Google se positionnerait donc comme distributeur laissant à ses partenaires le soin de porter le risque et d’assurer la gestion courante des contrats. Pourtant, à l’heure où le métier d’assureur se rapproche de celui de data-scientist, le moteur de recherche devrait disposer d’un avantage technologique certain. La fusée aura peut-être un deuxième étage.

Pourquoi Google s’intéresse-t-elle à l’assurance auto ?

Si certains en doutaient encore, une entrée en force de Google dans le secteur de la comparaison d’assurances confirmerait l’intérêt du californien pour le secteur automobile complétant ainsi un écosystème de plus en plus en fourni.

Google Maps IconeLa géolocalisation et le guidage par satellite

Lancé en 2004 et initialement destiné à la recherche d’itinéraires, Google Maps a connu une réelle accélération avec l’avénement des smartphones. Aujourd’hui disponible par défaut sur l’ensemble des terminaux Android (84% de part de marchés à fin 2014 – source ZDNet.fr), il offre une solution de guidage gratuite remplaçant avantageusement les GPS externes.

Depuis 2013, les services de Google Maps ont été complétés par l’achat de Waze, startup qui propose gratuitement une application de guidage collaborative à grand succès (70 millions d’utilisateurs recensés dans le monde en février 2014).

Uber App IconLes services de transport

En aout 2013, Google a investit la modique somme de 188 millions d’euros dans Uber, le célèbre service de VTC. Véritable acteur de rupture, cette société propose aux utilisateurs de son application mobile d’être mis en relation avec des véhicules à proximité.

Fin 2014, le service comptait 500.000 utilisateurs en France (source 01net.com).

Google Self Driving CarUne voiture qui se conduit toute seule

En octobre 2010, le géant de la recherche annonçait à la surprise générale qu’elle avait conçu un système de pilotage automatique pour automobile, déjà testé sur une dizaine de voitures de série. En mai 2014, le premier prototype d’un véhicule intégralement conçu en interne est présenté et des tests de plus grande ampleur sont annoncés. La commercialisation des premiers modèles de série pourrait débuter en 2017… là où ces voitures seront autorisées à rouler.

android-autoAndroid Auto

Annoncé l’année dernière et attendu très prochainement sur des premiers véhicules de série, Android Auto est la déclinaison de l’OS mobile de Google adaptée aux tableaux de bord des voitures. Cette interface permet au chauffeur de disposer des informations fournies par son smartphone depuis son poste de conduite et devrait également dans ses prochaines évolutions avoir accès à plusieurs capteurs du véhicule.

project-loonUn accès à internet en dehors des zones de couverture

Depuis 2013, Google expérimente la mise à disposition d’un accès à internet dans les zones les plus reculées de la planète. Baptisée « Project Loon », cette initiative utilise des ballons stratosphériques gonflés à l’hélium et diffusent un signal dans un rayon de 40 kilomètres. Au delà de garantir la connectivité des populations les plus isolée, il y a fort à parier que ce projet devrait également profiter aux véhicules équipés des services de Google.

Un peu de science-fiction… à quoi pourrait ressembler l’expérience automobile selon Google ?

doc Emmet Brown Retour vers le Futur 220 mai 2025, votre poignet vibre, une carte vient de s’afficher sur l’écran de montre équipée Android Wear pour vous rappeler que vous êtes attendus dans 30 minutes pour la fête d’anniversaire de votre Papa. La notification vous suggère également de commander un véhicule car les transports en communs sont perturbés. D’un geste souple, vous approchez le poignet de votre bouche pour dire « Ok Google, envoie-moi un véhicule pour y aller ».

Immédiatement, un véhicule « Uber sans chauffeur » qui vient de terminer une course à proximité de votre domicile se met en direction de votre résidence. 3 minutes plus tard, votre poignet vibre à nouveau : le véhicule vous attend au pied de votre immeuble.

En chemin, vous profitez de l’espace disponible dans l’habitacle pour vous mettre à l’aise et rendez votre voyage plus agréable en écoutant votre play-list préférée qui a été automatiquement synchronisée avec l’interface Android Auto du véhicule. Vous êtes confiant car ce véhicule est réputé fiable. Et puis, dans le pire des cas, vous savez qu’il est bien assuré.

20 minutes plus tard, vous arrivez, un peu en avance, chez vos parents. Votre poignet vibre pour vous informer que le montant de la course a été débité automatiquement de votre Google Wallet.

Fiction ou réalité ?

Il est encore difficile de savoir avec précision quelle sera l’orientation et la place définitive que prendra Google dans le marché de l’automobile. Un chose est certaine, la firme californienne souhaite jouer un rôle dans ce domaine. Et on se demande quelle sera la prochaine étape, car les domaines à révolutionner sont nombreux : la distribution, l’entretien, et pourquoi pas… le financement.

AB20
A propos de l'auteur

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine