Elle aura tenu le haut du pavé à la fin de l’année dernière et tout au long des premiers mois de 2013. Longtemps votre placement préféré, l’Assurance vie a pourtant cédé la place à son homologue de la santé, sur la pointe des pieds. ANI oblige, la complémentaire santé s’est retrouvée propulsée sous les feux de l’actualité. Au corps défendant de ses promoteurs.

Elles font, toutes les deux, partie des assurances de personnes. Et appartiennent donc, quelque part, à la même famille. L’Assurance vie et celle de la santé suivent pourtant des trajectoires divergentes et parfois mêmes opposées. Quand la première était au fond du gouffre l’an dernier, la seconde coulait des jours paisibles, un repos mérité au terme d’un combat lourdement mené un an plutôt ou presque : celui sur l’instauration de la TSCA. Ah! Vous l’aviez déjà oubliée ? Tant mieux ! Elle aura pourtant laissé un goût amer aux porteurs de risques. De véritables stigmates, vous dis-je! Fragilisée, elle l’a été. Humiliée aussi, comme Paris. Comme elle encore, elle s’est battue. Et libérée. Objet de sa débauche d’énergie, l’article 1 de l’Accord national interprofessionnel (ANI) sur la sécurisation de l’Emploi. Du fait de la clause de désignation qui, manifestement, est de nature à fausser la concurrence d’où son rejet par les Sages, ceux qui se sont sentis lésés sont montés au créneau. Et ils sont nombreux. Courtiers, mutuelles, sociétés d’assurances relevant da la FFSA, tous ces concurrents se sont trouvé un ennemi commun : l’ANI. Du coup, l’Assurance santé a été propulsée sur le devant de la scène. Il ne s’est passé aucun jour sans y faire allusion. Débats, conférences, manifestations avec dazibaos de toute les couleurs ont fleuri ici et là. Un véritable printemps de l’Assurance santé, à défaut de sa version météo que nous espérons tous sans trop y croire. Le plus inattendu est que ces efforts ont payé.  La clause de désignation aura vécu. Elle a été terrassée par le volontarisme de ses opposants. Et maintenant ?

Oui. Que faire de cette belle victoire ? Elle signifie égalité de traitement, libre-entreprise. Bref, elle remet la balle au centre. Relance la partie. Équitablement. Place à la technique, au commercial, à l’initiative et à la créativité. Car gagner sur le terrain du politique ne suffit pas, il faut transformer ce succès sur le marché. Profiter de l’effet médiatique post-clause de désignation pour engranger de nouveaux marchés ouverts par l’institutionnalisation de la complémentaire santé pour tous. Une belle bagarre en perspective et à armes égales. La tentation de brader les prix, d’entrée de jeu, est trop grande. Facile. Mais un tel dumping ne serait que piètre tactique là où il y a une place pour une stratégie de long terme. Alliances, conception de nouveaux produits, marketing sont autant de leviers à activer pour peser sur ce marché de l’Assurance santé qui attire quand l’Assurance vie ne séduit plus franchement. Le succès peut être au bout.

Cependant, comme sur tout marché, il y aura des perdants et même des morts. Attention, le juge de paix ici n’aura pas pour nom le Conseil constitutionnel mais le Conseil d’Administration.
Au moment où les uns et les autres fêtent encore leur victoire méritée, ce constat, qui sonne comme une mise en garde invite le camp victorieux au travail sur un marché où la concurrence est rude. Après la médiatisation, voilà venu le temps de la transformation. Les assurés attendent.

Emmanuel Mayega
Rédacteur en chef

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine