Le rapport 2015 réalisé par AON sur les menaces sous-estimées montre que l’image de marque et la réputation sont encore négligées par les entreprises.

Cette enquête d’AON publiée au Ferma est basée sur le témoignage de directeurs de captives issus de 60 pays. Ses experts sont convaincus que le préjudice à la réputation devrait être considéré comme un risque opérationnel important. Cependant, seuls 44 % des directeurs exécutifs et non exécutifs ayant répondu à l’enquête sont d’accord avec ce constat. Beaucoup estiment que les entreprises négligent le préjudice à l’image de marque et à la réputation jusqu’à ce qu’une crise éclate. Selon Rory Moloney, PDG d’Aon Global Risk Consulting, « le préjudice à l’image de marque et à la réputation peuvent devenir un risque opérationnel important. Associée aux changements économiques, politiques et sociétaux, la vitesse à laquelle les technologies progressent fait du préjudice à la réputation un sujet de préoccupation de plus en plus important. Ce rapport analyse les réponses de cadres supérieurs de grands groupes possédant des captives majeures afin de comprendre leurs préoccupations et leurs besoins. »

L’étude d’AON se concentre sur cinq thèmes, à commencer par la connectivité du risque à savoir la vitesse à laquelle les technologies mobiles évoluent provoque l’expansion rapide de réseaux qui connectent les individus, les groupes et les sociétés. Cependant, 80 % des personnes interrogées estiment que l’interconnectivité des risques reste encore largement incomprise. Autre thème, celui des cyber-risques, considéré par 90 % comme un sujet pas encore pleinement compris. Pour 78 %, le degré de préparation des sociétés à ce fléau galopant a ou pourrait avoir été largement surestimé. Le risque politique est également abordé  comme une menace importante. Ainsi, pour 63 % des personnes interrogées, il est sérieusement sous-estimé. Les incertitudes qui règnent sur la zone euro et autour des différents conflits géopolitiques constituent un sujet de préoccupation important, en particulier chez les personnes interrogées issues de la région EMEA. A ces thèmes s’ajoute celui de l’implication du conseil d’administration : pour 70 % des directeurs de captives interrogés, il est impératif que les cadres supérieurs et les conseils d’administration communiquent avec les gestionnaires de risques et jouent un rôle actif dans l’évaluation de l’exposition aux risques de leur société et de leur couverture. Enfin, le préjudice à l’image de marque et à la réputation : 54 % des personnes interrogées dans la région EMEA reconnaissent que ce risque devrait se trouver au premier plan des préoccupations. Pourtant, seuls 35 % des directeurs de captives interrogés installés aux Amériques sont d’accord avec cette affirmation. Pour Stephen Cross, directeur général de l’innovation chez Aon Risk Solutions, « l’univers du risque actuel est prévisible de manière imprévisible. L’interconnectivité des risques traditionnels et émergents implique que les entreprises ne peuvent plus évaluer chaque risque de façon isolée mais doivent adopter une approche holistique à l’égard des risques majeurs et des personnes. Le rôle de conseiller d’Aon consiste à perpétuellement explorer et évaluer les risques, ainsi qu’à développer un point de vue sur l’évolution des facteurs de risques ».

Méthodologie

Le Rapport 2015 sur les menaces sous-estimées, « The 2015 Underrated Threats Report », a été réalisé en ligne auprès de directeurs exécutifs et non exécutifs de captives issues de 60 pays. Ils sont invités à donner leur avis sur les principales conclusions publiées dans le cadre de l’enquête mondiale 2015 d’Aon sur la gestion des risques.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine