Agile par-ci, Agile par-là ! toutes les banques et porteurs de risques ne jurent que par cette méthode qui devrait leur permettre de respecter le fameux time-to-market grâce à des équipes légères. Né il y a près de deux décennies, cette méthode de conduite de projets a eu le temps de s’imposer dans le microcosme de la finance. Elle a acquis ses lettres de noblesse puisqu’elle a porté avec succès surtout les projets nés dans la mouvance du Web au travers d’une livraison réussie, à temps, dans le respect de la qualité des fonctionnalités.

Mais, faut-il le dénoncer, au détriment du respect de l’enveloppe budgétaire. Clairement, disons-le, cette idéologie de la méthodologie Agile, car s’en est devenue une, « aboutit presque toujours à un non-respect des coûts. L’expérience montre que le rythme imposé par le time to market entraîne les entreprises à moins piloter par les coûts et le ROI », déplore Clémence Richard, Principal spécialisée « Systèmes d’information » chez Robert Walters Management de transition. Bien entendu, cette réalité, qui semble actée par tout le monde, n’est pas reconnue officiellement. Car, la pression du marché exige que l’on soit centré sur les besoins du métier.

Mais des placébos à cette réalité rétive ne manquent pas : l’agilité impose d’être plus proche du métier, d’avoir plus d’interaction et donc de faire un partenariat dans la gestion du budget. Lorsqu’un projet connaît des difficultés, l’intervention d’un manager de transition permet de recentrer le métier sur ses priorités, redonner un climat de confiance avec la DSI et mettre en place une gestion conjointe du budget avec le product owner (côte métier). Cette solution passe par la désignation « d’un responsable projet au centre du dispositif ; il peut venir de l’extérieur pour apporter un œil neuf mais surtout, il connaît le métier et peut arbitre les fonctionnalités en partenariat avec la DSI, en fonction du ROI spécifique attendu », recommande Clémence Richard, qui souligne « l’importance de l’expérience et de la mise en place d’une gouvernance appropriée ». Son expérience lui permet d’identifier les risques de dérapage de budget. Peut-être faudrait-il sortir du prisme de l’Agile ? Quoi qu’il en soit, elle ne semble pas indiquée pour tous les projets : allez savoir donc pour lesquels !

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine