Telle est l’une des conclusions de l’enquête annuelle “Les Français et la domotique”. La majorité des personnes interrogées y croit.

En cette période où l’Internet des objets (IOT) tient le haut du pavé, cette enquête prend une importance particulière.  Pour 58 % des propriétaires, l’avenir est à la maison automatisée, ce qui représente 10 points de plus qu’en 2013 ; 48 % se déclarent prêts à investir dans leurs logements pour y vivre plus longtemps. Et 67 % sont particulièrement prêts à maintenir une personne âgée chez elle en l’équipant de solutions domotiques.

Autre enseignement, 44 % estiment important de disposer d’un écran fixe ou mobile pour mieux connaître ses consommations énergétiques. Et 60 % des moins de 40 ans sont prêts à programmer et piloter leur chauffage pour faire des économies, contre 4 5% pour les 70 ans et plus.

Réalisée par Ipsos et publiée dans la perspective des Journées Nationales de la Domotique, cette enquête s’inscrit dans le cadre de l’Observatoire du confort dans l’habitat. Et met en avant les principales motivations pour s’équiper en domotique : utiliser le très haut débit (25 %), adapter le logement au vieillissement (13 %), mieux chauffer l’hiver (13 %), climatiser le logement l’été (11 %). Des intentions qui sont en cohérence avec les usages des propriétaires tout à fait prêts ou utilisant déjà la domotique chez eux : 59 % d’entre eux pour l’utilisation du très haut débit, 39 % pour mieux se chauffer, 36 % pour piloter et programmer leur chauffage, 35 % pour climatiser le logement pour l’été.

Pour autant, des disparités entre générations se dessinent : il existe un décalage entre les 18-39 ans et les seniors (70 ans et plus). Les premiers sont le plus convaincus en matière de maison automatisée (68 %), contre 55 % des 70 ans et plus.

Pour programmer et piloter son chauffage, cette génération qui utilise déjà la domotique ou qui est prête à le faire représente 60 % des propriétaires, contre 45 % seulement des 70 ans et plus. Même si les foyers de propriétaires aux revenus supérieurs à 4 500 € (59 %) sont encore les plus sensibles à cet investissement, le déploiement s’élargit à ceux dont les revenus sont situés entre 1 700 et 2 000 € et entre 3 000 et 4 500 €, puisqu’ils représentent chacun 53 %.

Par ailleurs, pour 50 % des 18-39 ans, l’autre besoin en domotique réside dans l’information et les alertes reçues à l’extérieur du logement permettant d’assurer la sécurité du logement.

Un atout pour la cinquième branche

Autre point, la domotique constitue un élément nécessaire pour le maintien à domicile à l’heure où la dépendance, cinquième risque, ne cesse de monter en puissance. Actuellement, 9 % des ménages hébergent au moins une personne âgée ou handicapée et 67 % des propriétaires sont prêts à maintenir une personne âgée chez elle via l’installation de solutions domotiques.

3 % des propriétaires sont aujourd’hui satisfaits de l’adaptation de leur logement au vieillissement et au handicap. Néanmoins, 48 % se déclarent prêts à investir dans des équipements afin d’adapter leur logement pour y vivre plus longtemps. Et 11 % seraient prêts à réaliser des travaux dans le cadre de ce maintien à domicile.

Pour les personnes âgées de 70 ans et plus interrogées, la domotique représente un moyen de se rassurer et de rassurer leurs proches, un outil permettant de rester autonome et inscrit dans la modernité, une installation conditionnée pour une éventuelle dépendance qui reste toutefois incertaine.

Méthodologie

Cette troisième vague, réalisée en juillet 2015 par Ipsos pour Promotelec, a consisté à interroger dans les mêmes conditions 1 086 propriétaires également représentatifs.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine